L’Etat Islamique en Irak et au Levant a encore frappé à Moussoul, en Irak . La barbarie de Daech a eu, cette fois-ci, pour victimes deux jeunes femmes accusées de ne pas avoir respecter les règles de l’habillement.

Située à 450 Km au nord de la capitale irakienne Baghdad, Moussoul s’est encore réveillée sur un crime commis par les djihadistes de l’EI.
La parure de deux jeunes femmes leurs a coûté la vie. Il s’agit d’une propriétaire d’un salon de beauté, surnommée la ‘Nancy Ajram’ de Moussoul, et de son employée. Condamnées à ne pas avoir respecter les règles de l’habillement, les deux femmes sont passées devant le peloton d’exécution.
D’un autre côté, l’organisation a distribué des affiches avertissant les citoyens de Moussoul des conséquences du ‘ port de vêtements occidentaux’ qui contiennent des images ou des écrits en Anglais. Des dispositions légitimes ont été émises, condamnant à la flagellation toute personne qui ne se soumet pas au règles de l’habillement instaurées, qui impliquent le port obligatoire de la burqa pour les étudiantes et les tenues ‘afghanes’ pour les étudiants de Moussoul.
‘ Daech a décidé de fermer toutes les boutiques et d’arrêter toutes les activités commerciales pendant la prière ‘, affirme Said Mamouzini, responsable du Parti démocrate du Kurdistan irakien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.