L’un est ministre tandis que l’autre est artiste. Et quand un conflit les relie, l’affaire migre sur la toile.
C’est dans ce cadre que Mohamed Ouzzine, ministre de la jeunesse et des sports, a choisi sa page officielle sur Facebook pour répondre aux accusations de l’humoriste Houcine Benyaz. Ce dernier l’avait traité, à travers une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, de ‘voleur ‘ et de ‘tcharmil’.

La réaction du ministre ne s’est pas faite attendre. Il a publié, dans la soirée du mardi 4 octobre 2014, un message à travers lequel, il a décrit le style de l’humoriste de  ‘non conforme au niveau de cet artiste de convictions’.
‘ Je dis à notre artiste bien-aimé que l’idée de ‘BIG Up’ n’a jamais été la sienne et ne le sera pas. La preuve est que, durant notre fameuse rencontre, ‘BIG UP’ rôdait déja au Maroc, affirme le ministre. Et d’ajouter :
‘ j’ai eu le courage d’approprier l’idée à ce jeune homme qui dansait à la Maison des Jeunes et qui rêvait de participer à l’émission ‘the voice’. Qu’est ce qui m’a empêché de te l’attribuer tant que je l’ai faite à un jeune citoyen du Maroc profond?’
 
Ouzzine a ajouté qu’il s’attendait, après la conversation qu’il a eu avec Hassan Benyaz, à recevoir un dossier comportant la vision ainsi que le plan du travail qu’ils pourraient effectuer ensemble pour mettre un terme au phénomène ‘Tcharmil’. Pourtant, rien ne lui a été remis .
 
Pour conclure, Ouzzine a expliqué que ‘par respect au passé de Houcine Benyaz et à ses fans’, il s’abstiendra de tout acte, notamment celui du recours à la justice pour les paroles blessantes et les accusations non fondées dont il a été la cible.
 
‘Que le tout puissant punisse le fautif entre nous deux’.
Amen, monsieur le ministre.
Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.