Une image du fondateur de Facebook digne d’un film de science-fiction, prise dimanche à la veille de l’ouverture du Mobile World Congress de Barcelone, a fasciné ou effrayé de nombreux internautes.

Le pas sûr, le sourire triomphant, Mark Zuckerberg, l’homme au 1,5 milliard d’amis, traverse une foule assise et aveugle. Ceux qui la composent ont un casque de réalité virtuelle vissé sur le crâne, plongés dans un autre monde et ne voient pas le patron de Facebook déambuler parmi eux. La photo, publiée dimanche 21 février sur le compte Facebook de Mark Zuckerberg, a été massivement partagée sur les réseaux sociaux.

L’opération de communication, lancée par Samsung et Facebook la veille de l’ouverture du Mobile World Congress de Barcelone, le salon international consacré à la téléphonie mobile, fonctionne à merveille : les personnes présentes à l’événement, retirant leur casque, découvrent avec stupeur et ravissement la présence inattendue de la superstar du Web et la mitraillent avec leurs appareils photo. Avant que Mark Zuckerberg ne vante, sur scène, les capacités en matière de réalité virtuelle et de photos immersives du Galaxy S7, le dernier modèle de Samsung.

Mais sur Internet, les réactions sont tout autres : pour beaucoup d’internautes, la photographie partagée par Mark Zuckerberg fait froid dans le dos. « Mark – ça ne te semble pas étrange d’être le seul à marcher avec tes propres yeux, alors que tous les autres sont des zombies dans la Matrice ? », interroge un utilisateur de Facebook, dont la question a recueilli plus de 3 800 « j’aime ».

Si la photo a provoqué autant de réactions négatives, c’est aussi parce qu’elle évoque toute une série d’images emblématiques de la culture populaire. A commencer par Matrix, la trilogie dans laquelle l’humanité, rendue esclave par des intelligences artificielles, vit dans des cuves, le cerveau branché en permanence à un univers virtuel qui n’est autre que la Terre.

Source: le monde

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.