Le marché des voitures de luxe au Maroc ne semble pas fléchir sa progression, et ce, malgré l’augmentation de la taxe, qui était décidée dans la loi de finances 2014.

Le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé, lundi 3 novembre, devant la commission des finances, que les ventes des voitures de luxe, dont la valeur s’élève à 40 millions de centimes, et qui étaient, bien évidemment, soumises à une hausse de taxe depuis janvier 2014, restent rassurantes, marquent même une hausse de 23,2%.

Ainsi, le taux de vente des voitures, dont le montant est moins de 40 millions de centimes, n’a pas dépassé 3,8%, et ce, jusqu’à fin octobre 2014 ; selon le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum.

 

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.