unnamed
Festivités et bonne humeur sont au rendez-vous ce mardi 4 novembre 2014, et les averses viennent accompagner ce jour béni. Célébrée le 10ème jour du premier mois de l’année musulmane -Muharram-, Achoura revêt différentes significations qui convergent tous vers le même point : C’est un rituel des deux communautés musulmane et juive, que chacun célèbre à sa manière.
 » Aichouri, Aichouri,dellit 3lik ch3ori « 
unnamed-2
Faisant le bonheur, autant des petits que des grands, Achoura est considérée au Maroc comme la fête de la jeunesse et de la famille. Une occasion, pour les uns, de se réunir autour d’un déjeuner convivial, tandis que d’autres, commémorent l’occasion en jeûnant.
Malheureusement, Achoura ne garde plus le même charme, le détachement de l’héritage ancestral y est pour quelque chose. Plus de brouhaha dans la rue, ni de Baba Aichour ( père Noel marocain) ou de  » Zem-zem « . Quoique cette année, pas grand chose de changé, on est aspergé d’eau de la pluie.
Les traditions ont dépérit au fil du temps et Achoura n’est symbole de joie que dans certains quartiers populaires, et encore. La majorité du temps, cet extase enfantile et pacifiste laisse place au malheur des pétard, grenades et ‘ chouâla’ (feu autour duquel les enfants dancent).
En gros, plus de fête en bon et due forme. Nostalgie quand tu nous tiens…
Bienvenu dans l’enfer du mythe de Achoura

( La Sorcellerie au Maroc, illustrée par les internautes à travers cette photo qui fait le tour de la toile)
Le mythe de la sorcellerie revient au devant de la scène pendant Achoura. ‘ Jeter un sort ‘ n’est plus une séquence d’un des film de Harry Potter, mais bel et bien une réalité.
Aussi mystérieuse qu’elle puisse l’être, la magie a toujours fait partie de l’existence des humains.
Marabouts, Fqih, charlatans … qui se proclamaient auparavant au nom de guérisseur, se sont tous reconvertis, pour l’occasion, en  briseurs de couple.  Offrande, exorcisme et rite propitiatoire font le plaisir de la gente féminine, perdue dans les dédales de l’amour ou celles de la jalousie. Les hommes, quant à eux, recherchent à travers cette pratique gloire et richesse.
La sorcellerie ne date certes pas d’hier, mais elle est remise au goût du jour pendant Achoura. A quand la délivrance de l’ignorance?
Sur ce, bonne Achoura à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.