unnamed (5)

 

SCENARIO TYPIQUEMENT AFRICAIN : CE QUI DEVAIT ARRIVER, ARRIVA…UN ‘BEN ALI AFRICAIN’, BLAISE CAMPAORÉ, A PLIÉ SES BAGAGES ET VA FILER À L’ANGLAISE EN LAISSANT UN PAYS A FEU ET À SANG AUX MAINS DES MILITAIRES.

L’ESSENTIEL:

• Le Burkina Faso a connu jeudi des émeutes meurtrières, qui ont fait une trentaine de morts et plus de 100 blessés selon l’opposition, qui n’a pas précisé si le bilan portait sur la seule capitale Ouagadougou ou tout le pays. L’AFP n’a pu confirmer que quatre morts et six blessés graves.

• Après avoir successivement imposé puis annulé l’état d’urgence, le président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis un coup d’Etat en 1987, s’est dit ouvert à des discussions mais n’a pas répondu à la demande des manifestants qui réclament sa démission.

• Le chef d’état-major des armées, Nabéré Honoré Traoré, a annoncé la création d’un «organe de transition», chargé des pouvoirs exécutif et législatif, dont l’objectif est un retour à l’ordre constitutionnel «dans un délai de douze 

Burkina Faso's military chief of staff General Honore Traore attends an Economic Community of West African States (ECOWAS) chiefs of staff meeting about the crisis in Mali on July 25, 2012 in Abidjan. ECOWAS wants to send a 3,000-strong military force to Mali to help the country's army take back the north, controlled by Islamist armed forces. AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

15h20. Le chef de l’armée, le général Honoré Traoré(photo AFP), se proclame chef de l’Etat, selon RFI«Conformément aux dispositions constitutionnelles, constatant la vacance du pouvoir ainsi créée, considérant l’urgence de sauvegarder la vie de la nation […], j’assumerai à compter de ce jour mes responsabilités de chef de l’Etat», déclare dans un communiqué le général de division Traoré, qui a dit «prendre acte de la démission» du président Compaoré.

14h20. Dans un communiqué, Blaise Compaoré annonce quitter la présidence du pays et souhaite la tenue d’élections «libres et transparentes» dans un délai de 90 jours. «Dans le souci de préserver les acquis démocratiques, ainsi que la paix sociale […], je déclare la vacance du pouvoir en vue de permettre la mise en place d’une transition devant aboutir à des élections libres et transparentes dans un délai maximal de 90 jours», selon le texte du communiqué, lu par une journaliste à l’antenne de la télévision BF1.

La suite des événements dépendra de la clairvoyance et du savoir-faire politique des nouveaux maîtres de ce pays africain.

Libération/AFP/Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.