Désormais les utilisateurs des réseaux sociaux disposent d’une nouvelle « tête de Turc » : Charafat Afilal, la ministre déléguée chargée de l’Eau. Et pour cause, son dernier passage lors de l’émission talk-show ‘’Daif Al Aoula’’,  sur la première chaine publique. La ministre aurait commis « un impair », la pauvre!

La ministre a été invitée pour débattre  la question controversée des  » pensions  » – trop couteuses aux contribuables marocains – des ministres et des parlementaires  une fois à la retraite et qui s’élèvent à pas moins de 35 000 dirhams par mois.

L’animateur a souligné qu’il serait souhaitable qu’en ce temps de crise, les ministres et les députés donnent l’exemple en annulant leurs pensions ; la ministre avait répondu que « le parlementaire ne touche que deux francs, le pauvre. Le ministre dispose d’un mandat de 5 ans, mais c’est comme s’il avait travaillé 25 ans. De toute façon, c’est l’héritage laissé par le roi Hassan II ».

Des propos qui  ont bouleversé les internautes, certains allant jusqu’à la surnommer « la ministre à deux francs », d’après le journal Al Akhbar de ce lundi.

Face à la polémique, la ministre n’a pas tardé à réagir sur son mur Facebook: « J’accepte les critiques, mais mes propos sur les pensions des ministres et parlementaires ont été déplacés de  leur contexte (…) les parlementaires sont élus démocratiquement, et minimiser leurs rôles équivaut à nuire à la démocratie. »

Voilà ce qui est bien dit, mais ce qui est fait et ne peut être défait!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.