La transition énergétique que vit actuellement le Maroc « n’est pas un choix, mais une nécessité faite dans la douleur », a souligné mardi le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara.

« Le Maroc, un pays qui importe 100 pc de ses besoins en énergies, vit actuellement une transition énergétique dictée par la nécessité de combler le déficit enregistré depuis des années dans ce domaine », a relevé M. Amara qui était l’invité du Forum de la MAP, organisé autour de la thématique: « Le Maroc est-il à la veille d’une transition énergétique? ».

L’indépendance énergétique du Maroc n’est peut-être pas pour demain mais le pays fournit, depuis son entrée dans le XXIe siècle, d’importants efforts pour s’en rapprocher. Pour répondre aux besoins croissants de la population en électricité, le Maroc a notamment fait le choix, d’un développement accéléré des énergies renouvelables.

Article19

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.