Le Conseil National de l’Istiqlal réuni samedi 21 novembre a pris deux décisions: Hamid Chabat termine son mandat et l’Istiqlal reste dans l’opposition sans pour autant s’allier au PAM.

Selon “Akhbar Al Youm” et “Assabah”, cette proposition a fait long feu puisqu’elle a été jugée « illégale et non conforme » aux statuts du parti. Ce point a été retiré du débat pour ne pas aggraver les divisions. Dans leur édition de ce lundi 23 novembre, les deux journaux ont signalé la défaite du tandem constitué de  Karim Ghellab et de Yasmina Baddou, défenseurs de la thèse de la commission préparatoire pour la réunion du congrès extraordinaire.

Le Secrétaire général du parti de l’Istiqlal (PI), Hamid Chabat, a affirmé, samedi à Rabat, que le PI se doit de prendre sa place naturelle comme force politique souveraine de ses décisions et force de proposition à même de faire face à tous les défis, indépendemment d’une prise de position en faveur d’une partie ou d’une autre ».

Chabat a rappelé aussi que ce Conseil avait décidé que le parti devait « jouer son rôle dans le cadre de l’opposition » et que « cette décision historique ne supposait aucune coordination avec une quelconque partie dans l’accomplissement de ce rôle », ajoutant que cette fonction avait nécessité, à un certain moment, la coordination au niveau parlementaire avec les composantes de l’opposition au Parlement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.