unnamed-3

Images may be subject to copyright.Send feedback International
Un Français, un Marocain naturalisé français et un Algérien qui s’apprêtaient à rallier « Daech » ont été neutralisés à Kenitra et à Fès (Intérieur)
Dans le cadre de l’action d’anticipation visant à prévenir la menace terroriste, les services de la Brigade nationale de la police judiciaire ont réussi, en étroite collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire, à neutraliser, lundi 27 octobre 2014, à Kenitra, deux extrémistes, un ressortissant français (B.F) et un Marocain naturalisé français (A.A), alors qu’ils s’affairaient pour rallier les rangs de l’entité terroriste dite « Daech » dans la zone syro-irakienne, a indiqué le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué.

Samedi dernier, le ministre de l’Intérieur avait annoncé « la Très Haute Décision Royale pour le renforcement du plan national actuellement en vigueur pour lutter contre les différentes menaces qui guettent le Maroc », selon la MAP.

 Le Plan a été baptisé « Hadar » (vigilance) explique la MAP, sans toutefois donner de détails sur le genre de « menaces ». Ainsi, il sera procédé à « la mise en œuvre du nouveau dispositif de sécurité qui intégrera les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, la police et les Forces auxiliaires, » indiqua l’agence, en citant un communiqué du ministère de l’Intérieur .

« Ce dispositif sera mis en place progressivement pour appuyer l’action des services de l’Etat dans la protection des citoyens et des visiteurs étrangers. Il couvrira les différents sites sensibles du royaume, » ajoute la même source.
unnamed-4

Depuis le début de l’année, le Maroc a annoncé le démantèlement de plus d’une vingtaine de « cellules terroristes », et il aurait procédé à l’interpellation d’au moins 40 marocains de retour de Syrie.

Selon des experts, les combattants marocains seraient « plus de 2.000 » en Syrie ou en Irak, et plus de 400 auraient été tués depuis le début de l’insurrection contre le régime de Bachar al-Assad en 2011.

« Le Maroc dispose aujourd’hui d’une véritable armée à l’oeuvre en-dehors de ses frontières et ayant fait allégeance à l’Etat islamique », s’inquiétait  le quotidien casablancais Akhbar al-Youm dans un éditorial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.