Capture d’écran 2014-10-27 à 08.33.31 PM

‘événement tant attendu dans le monde des médias au Maroc, ‘AL HUFFINGTON POST’, ou la version marocaine du prestigieux ‘Huffington Post américain’, sera lancé mardi à partir de Casablanca, a-t-on appris de sources concordantes. D’ailleurs, une réception sera donnée dans la soirée, à cette occasion dans un grand palace de la capitale économique.

Après la Tunisie et l’Algérie, la tournée du navire ‘Huffington Post ‘ au Maghreb largue enfin ses amarres au Maroc, et c’est Abdelmalek Alaoui qui tiendra les rênes du site électronique de ce journal en langue française.

L’ équipe de journal électronique compte à son actif une douzaine de journalistes, tous des professionnels qui ont bien roulé leur bosse au Maroc et certains à l’étranger, tel que Youssef Ziraoui. Ce dernier s’occupera de la gestion de la rédaction.

UN TIMONIER ANGLO-SAXON À BORD

unnamed

Abdelmalek Alaoui, le patron au Maroc de cet ambitieux projet est d’abord un self-made man, diplômé de de Sciences-Po Paris et de HEC. « Le compte à rebours a déjà commencé et le lancement de notre projet médiatique aura lieu le 28 octobre comme prévu, » affirme Abdelmalek Alaoui, dans une déclaration à Article19.ma.

Jimmy Maymann, CEO du Huffington Post Media group et les membres du Board d’Al Huffington Post Maghreb, seront au rendez-vous de cet évènement, avec d’autres personnalités marocaines et étrangères.

Il est à rappeler, que Abdelmalek est le fils de feu Moulay Ahmed Alaoui, le talentueux journaliste et fondateur du Matin du Sahara. De 1961 à 1997, Moulay Ahmed a occupé plusieurs postes gouvernementaux, y compris le portefeuille de l’Information.

Abdelmalek a suivi les pas de son père en débutant dans la Communication spécialisée, l’intelligence économique et le conseil en stratégie. En 2009, ce dernier a publié un livre intitulé: « Intelligence Economique et Guerres Secrètes Au Maroc ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.