Le réalisateur et scénariste belge Joachim Lafosse préside le jury Cinécoles de la 15è édition du festival International du Film de Marrakech qui se tiendra du 4 au 12 décembre prochain.

Composé de personnalités reconnues dans le monde cinématographique, le Jury comprend également parmi ses membres le réalisateur marocain, Saâd Chraïbi, la comédienne et réalisatrice franco-italienne, Valeria Bruni Tedeschi, la réalisatrice et comédienne italienne, Valeria Golino, la comédienne française, Anaïs Demoustier et l’acteur franco-canadien, Niels Schneider, indique la Fondation dans un communiqué transmis à la MAP.

 »Les cinéastes de demain (la promesse de l’avenir) sont des invités de choix du festival de Marrakech, notamment à travers la section Cinécoles qui illustre cette démarche et jouit du plus grand soin chaque année pour former un jury toujours à la hauteur de cette attention », souligne la même source.

 »A travers sa composition, hautement professionnelle et prestigieuse, le jury 2015 ne déroge pas à la règle. Il offre, dans sa richesse, sa jeunesse, sa diversité et à travers le parcours de ses membres, un faisceau de signes à lire comme une lettre de l’avenir », se félicite la Fondation.

Sorti diplômé de l’Institut des arts de diffusion en 2001, Joachim Lafosse fait déjà parler de lui en remportant la même année le Prix du Meilleur court métrage au Festival de Namur pour son film de fin d’études  »Tribu ». Sa carrière de cinéaste lancée, il réalise en 2004 son premier long métrage  »Folie privée », l’histoire d’une séparation conjugale douloureuse, et signe pour Benoît Mariage le scénario de  »L’Autre ». L’année suivante, il participe à l’Atelier du Festival de Cannes, avec  »Révolte intime », un projet qui restera inabouti, puis se consacre à la mise en scène de deux films qui sortiront en France en 2007 :  »Ca rend heureux », où Joachim Lafosse retrouve son acteur fétiche Kris Cuppens et  »Nue Propriété », un drame familial présenté à la Mostra de Venise 2006 et interprété par les frères Renier et Isabelle Huppert. En 2008, c’est un autre de ses compatriotes, Jonathan Zaccaï, que le cinéaste belge dirige pour le troublant  »Elève libre », remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs. Deux ans plus tard, il signe  »Avant les mots » un court-métrage sur le temps de la petite enfance. 2012, son film  »A perdre la raison », inspiré de l’affaire Geneviève Lhermitte, du nom de cette mère de famille nivelloise ayant assassiné ses cinq enfants en février 2007 est primé au Festival de Cannes et remporte le prix d’interprétation féminine dans la catégorie Un certain regard.

2015, il tourne  »Les Chevaliers blancs », une adaptation d’un fait divers (l’affaire de l’Arche de Zoé) sur une opération d’exfiltration d’orphelins d’un pays d’Afrique dévasté par la guerre. Son autre film  »L’économie du couple » dont la sortie est prévue prochainement raconte l’histoire d’un couple qui s’affronte à propos des contingences financières de son divorce.

Par ailleurs, le Jury de la 15ème édition du Festival International du Film de Marrakech sera présidé par le célèbre réalisateur américain, Francis Ford Coppola.

Le jury compte aussi parmi ses membres des personnalités reconnues dans le monde entier, du Japon (avec Naomi Kawase), à l’Amérique, en passant par l’Inde (Richa Chadda), l’Ukraine (Olga Kurylenko), le Danemark (Thomas Vinterberg), la Hollande (Anton Corbijn), la France (Jean-Pierre jeunet), l’Italie (Sergio Castellito) et le Maroc dignement représenté par l’actrice Amal Ayouch.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.