Une sortie de crise en vue à la Samir ? C’est ce lundi que la Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage (SAMIR) devrait tenir son assemblée générale extraordinaire pour concrétiser une opération d’augmentation de capital, selon le ‘huffpost’.

Et pour redémarrer l’activité de la raffinerie de Mohammedia, à l’arrêt depuis plus de deux mois, le principal actionnaire, le groupe Corral Petroleum Holding du milliardaire saoudien Mohammed Al Amoudi, devrait injecter dans ses caisses quelque 10 milliards de dirhams, comme l’a annoncé l’entreprise le 11 septembre après une réunion de son Conseil d’administration.

Aujourd’hui, tous les regards sont tournés vers l’unique raffinerie du pays, très lourdement endettée auprès du secteur bancaire, des fournisseurs comme de l’Etat, avec une dette globale culminant à plusieurs dizaines de milliards de dirhams. Sur le plan social, quelques 960 emplois sont en jeu. Sans oublier que l’industrie du raffinage est considérée par beaucoup comme trop stratégique pour être abandonnée.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.