Le conflit maroco-algérien connaît un nouvel épisode avec cet incident frontalier qui a fait monter la tension d’un cran entre les deux pays.

L’incident survenu samedi 18 octobre 2014 fait la Une des journaux. ‘ L’armée algérienne clôture une année de harcèlements par des tirs visant une dizaine de civils marocains’, c’est ainsi qu’a titré le quotidien arabophone ‘ Al Ahdat Al Maghribiya’ l’affaire qui a fait une victime innocente.

unnamed

Les tirs perpétrés par des soldats algériens à l’encontre des marocains innocents qui résident à la frontière avec l’Algérie, ont grièvement blessé un citoyen marocain issu du douar Ouelad Saleh, à quelques 30 kilomètres de Oujda. A 28 ans, Salhi Rizkallah est passé à deux doigts de la mort et se retrouve avec des séquelles à vie.

Le Maroc accusé d’un coup monté 

Les autorités algériennes accusent le Maroc d’avoir monté l’incident de tirs sur des ressortissants marocains, survenu samedi 18 octobre 2014 au niveau de la frontière maroco-algérienne.

Dans une déclaration accordée, ce dimanche 19 octobre,  au journal électronique algérien, ‘ Tout sur l’Algérie ‘, Abdelaziz Benali Cherif, porte-parole du ministère algérien des affaires étrangères a confirmé que « l’affaire est montée de toute pièce par Le Maroc».

Selon la version de Benali Cherif, « des civils marocains ont jeté des pierres en direction des gardes-frontières algériens, qui ont riposté avec deux tirs de sommation en l’air, sans les viser. Il n’y a eu aucun blessé ». Et d’ajouter, « ce genre d’incidents est fréquent. C’est une affaire montée de toute pièce par le Maroc ».

Par ailleurs, le ministre marocain des affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, avait convoqué l’ambassadeur de l’Algérie à Rabat, afin de lui faire part de la condamnation du Maroc et lui demander des explications sur les tirs lancés. Ce dernier avait répondu ‘ qu’il n’était tout simplement pas au courant ‘.

Aricle19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.