Il y a deux jours, après avoir tout raflé lors des MTV VMA 2015, Taylor Swift dévoilait son tout dernier clip, « Wildest Dreams« , mais celui-ci n’a pas eu l’effet escompté !

En effet, la starlette a été accusée de racisme…

Et voilà qu’hier soir, jeudi 3 septembre, un inquiétant incident s’est produit non loin de chez elle, et elle était clairement visée !

En effet, nos confrères de TMZ rapportent que son beau bateau d’une valeur de 150 000$ a été brulé au bord d’une plage qui se situe près de chez elle.

Sauf qu’il n’était pas vraiment à elle…

Explications : Le bateau a fait son apparition dans le coin en juillet dernier et a été abandonné là parce que ses propriétaires n’avaient plus les moyens de le faire enlever. Depuis, des petits vandales ont taggué le côté du bateau en écrivant « Propriété de Taylor Swift » dessus, mais des policiers assurent que celui-ci n’était pas à la chanteuse.

Cependant, tout laisse penser qu’elle se serait intéressée à lui parce que dans le Rhode Island, un navire abandonné peut-être réclamé par n’importe qui à partir de 45 jours !

Alors, les ex-propriétaires n’auraient-ils pas voulu que la jolie blonde récupère leur bateau

 ? Ou est-ce un acte plus inquiétant à propos de cette histoire de racisme ? Le mystère reste entier…

 +Taylor Swift rêve d’une Afrique vraiment blanche?+

Le réalisateur Joseph Kahn, qui signe vidéoclip de Taylor Swift 
 
pour Wildest Dreams, a rejeté les accusations de «promotion du colonialisme 
 
blanc» qui font rage depuis la mise en ligne du clip.
 
« Ce n’est pas un clip à propos de colonialisme mais une histoire d’amour qui 
 
se déroule pendant un tournage en Afrique dans les années 50. », précise le 
 
réalisateur.
 
La chanteuse est toujours murée dans le silence face à cette polémique, rapporte 
 
Joseph Kahn nie la participation de personnes à la peau blanche uniquement 
 
dans le vidéoclip. L’équipe de production serait métisse. D’ailleurs, lui-même 
 
aurait des origines asiatiques, deux autres membres de la production seraient aux 
 
origines africaines, ajoute la même source.
 
« Nous avons collectivement décidé qu’il serait historiquement incorrect de 
 
surcharger la vidéo d’acteurs noirs, car on nous aurait accusés de réécrire 
 
l’histoire. », indique Joseph Kahn.
 
Article19.ma/Web

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.