Surnommée « l’ange de la mort », la serial-killeuse de Ravenne, en Italie, Daniela Poggiali une infirmière de 41 ans soupçonnée ayant tué 38 de ses patients de l’hôpital de Lugo, à Ravenne, dans le nord de l’Italie, pour le motif qu’eux ou leur familles étaient « ennuyeux ». Un mobile pour le moins insolite.

unnamed (8)

Arrêtée et écrouée à son domicile appris-on ce Vendredi 17 Octobre, après l’ouverture d’une enquête de police sur la mort suspect d’une de ses patientes venue pour une visite de routine et décédée une heure après son arrivée, affirme le journal « Le Corriere Di Bologna ».

Selon la même source, la police qui est en possession du téléphone portable de l’accusée, a trouvé des images compromettante. L’infirmière se serait prise en photos le pouce levé, aux côtés des patients décédés quelques instants plus tôt. Le procureur a déclaré que parmi toutes les photos choquantes qu’ils avaient vu pendant sa carrière, « il y en avait très peu comme ceux-ci ».

En outre, un des collègues de l’accusée l’a décrite comme « une personne froide, mais toujours prête à travailler ». En revanche, les révélations faites par un autre collègue de la femme prouvent qu’elle n’était pas là pour le bien-être de ses patients. « Elle a été signalée une fois pour avoir donné de forts laxatifs à ses patients, à la fin de son service. Son but était de rendre la tâche plus difficile pour ses collègues qui prendraient le relais avec ses patients ». L’enquête en cours permettra de comprendre en quoi ses patients étaient ennuyeux à ses yeux.

article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.