La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la Direction générale de surveillance du territoire (DGST) démentent formellement être à l’origine d’un document publié sur les réseaux sociaux et comportant des directives pour intervenir dans le processus électoral.

Les deux directions rejettent, dans une mise au point, des « allégations mensongères et fallacieuses », publiées sur une page facebook attribuée à un site d’informations régionales, soulignant que ce document, portant un cachet falsifié et un numéro de série imaginaire attribué aux DGSN/DGST, « n’a jamais été émis ou adressé à leurs services ».

 

Ce document constitue « une falsification flagrante qui tente de façon délibérée de porter atteinte à la neutralité et à l’impartialité de ses fonctionnaires à l’égard des échéances électorales », ajoute la même source.

 

« Etant donné que la publication de ces documents falsifiés est de nature à porter atteinte à la crédibilité et au professionnalisme des institutions de l’Etat, tout comme elle constitue un crime de diffamation et d’offense à corps constitué, la DGSN se réserve le droit de recourir à la justice pour poursuivre tous ceux qui ont été à l’origine de ces allégations mensongères et dénuées de tout fondement », précise la mise au point.

 

Article19.ma/MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.