En période estivale, tous les ans, de nombreux marocains – petits bourgeois pleins aux as, en général -, assiègent les hôtels et luxueux centres touristiques d’Espagne, notamment à la Costa d’El Sol. « Normal, » disent-ils, puisqu’ils sont riches. Mais ce qui choquent les « pauvres espagnols » et les rend « jaloux » pour ne pas dire « envieux » et « furieux », c’est « l’exhibitionnisme » ostentatoire de ces « nouveaux riches marocains, » selon des médias ibériques.

Les hôtes marocains détestent les mots « modestie » et « humilité », soulignent ces médias, qui eux même serrent la ceinture en signe de solidarité avec « les nouveaux pauvres » et « marginaux » de la société à cause de la crise que traverse l’Espagne depuis 2008.

unnamed-1

Les touristes marocains, de la rive sud de la Méditerranée où végètent quelques 12 millions de pauvres (dans le pays le plus beau au monde), eux, débarquent sans complexe comme les riches des monarchies du Golfe, avec des Porches Panamera, BMW et Mercedes derniers modèles. Et cela, sans compter les « million-dollar palaces » construits ou acquis dans cette région où se côtoient les riches criminels de Russie, trafiquants latinos et milliardaires arabes.

Pas besoin de citer les noms car ils sont connus déjà…

Le fin mot de cette histoire, c’est que l’espagnol lambda ne comprend pas comment il y a tant de richesses chez le voisin marocain, alors que durant les deux dernières décennies, l’Espagne a joué « un rôle stabilisateur » sur le plan social en absorbant plus de 700 000 immigrés marocains. Ces gens ont pu y trouver un emploi ou des études et contribuent même aux transferts d’importantes sommes en devise vers le Maroc.

Jadis, nos grand parents disaient « si t’as pas honte, fais ce que tu veux ». No comment!

Article19.ma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.