En publiant leur vidéo sur Youtube, les deux soeurs Faia et Rihan Younan n’avaient aucune idée, qu’en six jours, elles allaient devenir des stars internationales et du coup bouleverser le Monde Arabe. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé.

Dans  » To Our Countries لبلادي », les deux artistes relatent l’histoire, celle de certains pays du « Croissant Fertile » touchés par la guerre, alliant à cela un grain de belle voix et de musique arabe. Cette voix n’est autre que la voix de la révolution, et de l’espoir de voir la paix rétablie dans cette région.

unnamed-3

Qui sont-elles?
Elles s’appellent Faia et Rihan Younan. L’une est artiste et l’autre est journaliste. Syriennes d’origine- elles sont nées et ont grandi à Alep, une ville démolie par la guerre -, les deux sœurs habitent actuellement en Suède.
Leur gloire revient à cette vidéo qu’elles avaient publiés le 9 octobre 2014. Ce chef-d’œuvre n’est autre que le résultat de l’union de la communauté syrienne, palestinienne, irakienne et libanaise résidente en Suède; des jeunes bénévoles qui ont consacré deux semaines de travail à l’aboutissement de ce projet.
Le fruit de leurs efforts: plus d’un demi-million de visiteurs sur Youtube, des articles dans les journaux et des passages dans des émissions diffusées sur les chaines AlJadeed et LBC entre autres. L’écho de la vidéo a même atteint une école américaine à New York où elle a été diffusée pendant le cours.

‘To Our Countries لبلادي ‘: un chant pour une paix tant désirée

unnamed

Raihan transcrit le mal en mot et le raconte, tandis que Faia le chante. Une combinaison de force, de beauté et de confiance, qui nous plonge au cœur des malheurs des Etats du Levant.
Mêlant poésie et mélodies tirés du répertoire du tandem Fairouz-les frères Rahbani; ce voyage débute par l’enfer de la guerre en Syrie, avant de poser bagages en Iraq. L’histoire de 40 ans de paix nous mène au Liban, pour finir avec la lutte pour la libération de la Palestine.

Utilisant un simple mûr blanc comme arrière-plan, ‘To Our Countries لبلادي ‘, se décline comme le monologue d’une tragédie avec un fond musical mixé avec des chansons classiques qui relatent la souffrance des peuples du Moyen-Orient, et ce depuis des décennies.
En hommage à ces centaines de milliers d’innocents tués, à ces millions d’exilés et de sans-abris, à ces villes et leurs civilisations détruites par la barbarie des hommes… et surtout dans l’espoir d’un lendemain meilleur.

unnamed-2

Par Soukaina Hanine
Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.