L’Association Oujda Arts, organisatrice du Festival International du Rai d’Oujda (FIRO), a formulé une demande à l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) pour inscrire la culture Raï sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, a annoncé le président de ladite Association, Mohamed Amara.

« Cette année nous avons voulu marquer le coup avec une demande à l’UNESCO pour inscrire la culture Raï au patrimoine mondial de l’humanité et ce, après un colloque organisé, en février dernier à Oujda, sur la culture Raï », a fait savoir M. Amara dans un entretien à la MAP, en marge de la 9ème édition du Festival, tout en formant le vœu que cette demande ait « une suite favorable ».

Revenant sur cette neuvième version du FIRO, le président de l’Association Oujda Arts a affiché sa volonté de pérenniser ce rendez-vous culturel qui bénéficie d’un grand soutien de différents intervenants et surtout du «public qui est d’un grand apport et compte énormément pour les organisateurs».

Il a, à cet égard, indiqué que cette édition a été marquée par plusieurs nouveautés, plus particulièrement la cérémonie grandiose d’ouverture au Théâtre Mohammed VI, qui a amené un plus pour la région de l’Oriental en matière artistique, en général, et pour les professionnels du 4ème art, en particulier.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.