Le Collectif associatif « Pour l’éradication du travail des petites bonnes! », lance un urgent appel à l’institution législative, le Parlement marocain, de fixer l’âge minimum des employées domestiques à 18 ans.

Le collectif, qui regroupe une cinquantaine d’associations œuvrant pour l’éradication du travail des mineurs, en appelle, dans un communiqué publié le 6 juillet, à « l’audace politique des autorités pour un Maroc sans petites bonnes, » rapporté la VieEco.

Le projet de texte de loi 19.12 sur l’âge minimum de la main d’œuvre dans les foyers marocains a été fixé à 16 ans.

Des milliers de « petites bonnes » dont les familles rurales sont nécessiteuses, travaillent dans des foyers urbains riches et moins riches, sans protection sociale, avec des salaires de misère, en termes simples « un esclavage » des temps modernes.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.