Depuis la matinée du 10 juillet, les internautes s’échangent sur Facebook, l’image très controversée du président du groupe parlementaire du PJD, Abdellah Bouanou, serrant chaleureusement la main d’une charmante dame portant une tenue noire relativement transparente, en plein Ramadan.

Les internautes reprochent au député conservateur « l’usage de ses deux mains » pour saluer la dame en noir, dont la tenue laisse apparaître sa peau blanche et les formes de son corps.

La dame en question n’est pas marocaine et n’a sûrement pas été avertie sur le code vestimentaire chez les musulmans, en ce mois sacré.

L’images s’est répandue à la vitesse de la lumière, vu le contenu- qui n’a pas échappé aux bargagas -, surtout que le protagoniste est un membre du parti islamique au pouvoir qui rêve de garder les femmes à la maison et n’en sortiraient que « voilée » des pieds à la tête, comme chez les Talibans.

+La tentation du pieux…+

« La tentation » du regard, disent les internautes, se passe en plein mois du Ramadan. Et le timing de l’incident se déroule au moment où chaque musulman est censé détourner le regard ; mais peut être que « Bouanou aurait une autre perception des choses » et que les militants du PJD souhaiteraient  connaitre afin d’éviter tout malentendu à l’avenir.

Une des questions posées : est-ce que le député islamiste acceptera-t-il que ses frères se comportent de la sorte (avec manque de réserve et pudeur), ou était-ce « plus fort que lui » et qu’il n’a pas pu résister et a vite succombé au charme ?

In fine, qui résisterait face à la beauté des formes d’une sirène habillée en noir en plein Ramadan ou pas Ramadan, disent certains ?

Difficile d’argumenter en pareille situation sauf hypocrisie sociale oblige…barbus compris!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.