Après avoir brillamment relevé le défi en 2014, avec plus de 4000 spectateurs, deux créations cirque à 100 % marocaine, et une création In Situ lors de la soirée de clôture, le Festival du Cirque et des Arts de la Rue « FTW’ART » est de retour du 3 au 11 juillet 2015 entre Casablanca et Rabat.

La 3ème édition  FTW’ART réunit plus d’une vingtaine d’artistes qui ont pour seul objectif : promouvoir et valoriser les arts du cirque et les arts de la rue au Maroc tout en insufflant un air festif et créatif à l’ordinaire urbain, pour ainsi contribuer au développement de cette discipline très peu connu au Maroc.

Ils sont jeunes et pleins de ressources, et soutenus par des artistes visuels comme le collectif « Stoonet », le FTW’ART se fait connaître dans les réseaux sociaux par des vidéos hilarantes placées sous le slogan: « Le cirque est la solution! »

« Nous organisons ce festival pour promouvoir les arts du cirque et les arts de la rue et accompagner les artistes en créant un espace de création et de diffusion dédié à leurs travaux. Nous avons également débuté ce festival avec des ateliers pédagogiques pour initier un jeune public aux arts du cirque et du Parkour, et avons partagé notre savoir avec plus de 180 enfants à Casablanca, le 3 juillet dernier », déclare Yassine El Ihtirassi, coordinareur du Festival.

Après un franc succès à Casablanca, le festival fait escale le mardi 7 Juillet à Rabat et réunis plus de 250 personnes pour partager leur « cabaret Cirque » au café du Cinéma Renaissance. Cette représentation est une forme de carte banche aux artistes pour faire découvrir des performances de cirque : jonglage, acrobatie, équilibre, manipulation d’objet, les sangles aériennes, la roue Cyr…

LES OBSTACLES ADMINISTRATIFS ET FINANCIERS…

Cependant, un grand obstacle se dresse face aux organisateurs du FTW’ART : le manque de subventions et la difficulté d’avoir des autorisations pour jouer dans les espaces publics.

« C’est principalement de l’autofinancement et du volontariat de la part des artistes » affirme Ammar Mohammed, artiste de la compagnie Colokolo.

« Cette année, nous avons acquis le soutien de l’Institut Français et la collaboration de la Fondation HIBA pour l’espace du cinéma Renaissance, ce qui nous encourage à poursuivre notre rêve et s’impliquer chaque année à donner de notre mieux, mais le projet ne peut connaître un rayonnement plus important sans l’implication des pouvoirs publics, des mécènes et des décideurs territoriaux, qui malgré leur curiosité, leurs soutiens restent à ce jour encore timides » ajoute El Ihtirassi.

Toutefois, la passion de ces jeunes pour le cirque et leur abnégation a été récompensée par le conseil de ville de Casablanca qui est partenaire du festival pour la deuxième année consécutive. « Cette subvention à alléger considérablement  nos charge, et prouve la réussite du festival, vu que les autorités nous font confiance » déclare Mustapha El Fakkak, directeur artistique du Festival.

Après avoir enchanté le public de la capitale, le FTW’ART organisé par les deux compagnies « Colokolo » et « Wajdine », en partenariat « Accroche-toi » association du Parkour, vous donne rendez-vous le 11 Juillet aux anciens abattoirs de Casablanca à partir de 22h pour leur cérémonie de clôture qui promet des spectacles grandioses pour les curieux et les amoureux du Cirque et des Arts de Rue.

Pour les suivre: leur page page facebook : FTW’ART

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.