Alors que le roi Mohammed VI vient juste d’exhorter la classe politique à établir « un code d’éthique », lors du discours d’ouverture de la session parlementaire; Aziz Lebbar, élu PAMiste à la chambre des conseillers et Hamid Chabat, Secrétaire général du parti de l’Istiqlal ont apparement saisi « le message royal », mais à l’envers.

Les deux parlementaires, qui devaient assister à une réunion de coordination des partis de l’opposition,  en sont venus aux mains, et ce quelques heures après la fin de la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire, vendredi 10 octobre 2014

Chabat avait l’intention de souhaiter au conseiller PAMiste un « Aid moubarak », mais la réponse de Lebbar était loin d’être courtoise. Au quart de tour, il attaqua a Chabat et l’accusa « de vendre la ville de Fès », voire de « la piller »…

Les deux élus du peuple en sont arrivés aux mains, avant l’intervention des autres élus et participants au forum de l’opposition, pour les séparer et mettre fin au cirque.

Par ailleurs, la sanction du conseiller par le parti Authenticité et Modernité n’a pas tardé à tomber. Lebbar a été, immédiatement, viré de la formation politique, selon un communiqué du parti.

 

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.