Ben Laden devrait se retourner dans sa tombe ? Et pour cause, le quatrième fils aîné du chef de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda, Cheikh Oussama ben Laden a plutôt la fibre artistique. Physiquement, il ressemble, comme deux gouttes d’eau, à son défunt père. Quant à son penchant artistique, Omar semble l’avoir hérité du côté maternel.

« Certains membres de la famille de ma mère sont très artistiques », explique Omar au site américain Vice. « Ma mère adore peindre, tout comme l’une de mes sœurs. Mon oncle était aussi un très bon artiste. Alors le besoin de dessiner et de peindre coule dans mon sang ».

Au cours des 12 derniers mois, il a peint plus d’une douzaine d’œuvres originales, toutes dans le style de l’art naïf, avec des couleurs vibrantes et des coups de pinceau plats et expressionnistes.

+ « J’étais trop jeune et trop innocent pour voir le monde autour de moi » +

Dans un tableau, il recrée les montagnes de Tora Bora, où son père est allé se réfugier à la suite du 11 septembre 2001. Les pics sont déchiquetés, comme les dents d’une scie, et rendus dans des tons de rouge furieux. Dans une autre peinture, il dépeint le désert de l’Arizona avec un chalet rustique et des cactus vert pâle sous un ciel étoilé.

Omar semble trouver dans la peinture la sérénité de son enfance. « Les moments amusants que j’ai passés me manquent, les moments où j’étais trop jeune et trop innocent pour voir le monde autour de moi (…) Les vastes étendues de dunes du désert et des mers ondulantes me manquent. La paix de l’enfance me manque », dit-il.

Les dunes du désert et les mers ondulantes de l’enfance d’Omar se trouvent à Djeddah où il a passé ses premières années à se déplacer entre un petit appartement du centre-ville et la vaste ferme familiale où son père élevait des chevaux, des chèvres et des gazelles.

Omar se souvient qu’à l’âge de 7 ans, il dessinait des chevaux d’Oussama et du jour où un de ses instituteurs a décidé d’accrocher au mur de la classe un de ses dessins.

Puis, après une adolescence passée au Soudan, Omar avait 15 ans lorsqu’il a été emmené dans les camps d’entraînement d’al-Qaïda près de Tora Bora pour se préparer au combat contre les armées infidèles de l’Occident.

+ Ben Laden : un patriarche austère et violent… +

De son père, il garde une image d’un patriarche austère qui privait ses enfants de jouets, les battait régulièrement et tenterait plus tard de les persuader de se porter volontaires pour des missions suicides.

Il se souvient d’un tournant décisif en Afghanistan, lorsqu’il s’est trouvé au milieu des tirs sur un sentier de montagne en Afghanistan. Et surtout du jour un soldat ami lui a dit par radio que s’il le voyait sur le terrain adverse il n’hésiterait pas à suivre les ordres et à l’abattre.

Il avait 18 ans lorsqu’il a finalement décidé d’abandonner Al Qaïda et de voyager avec sa mère en Syrie. La dernière fois qu’il a vu Oussama, c’était dans son complexe en Afghanistan en 2001. Omar avait 20 ans et vivait en Arabie saoudite lorsque deux avions de ligne se sont écrasés contre les tours du World Trade Center de New York.

Omar, aujourd’hui âgé de 39 ans, a condamné à plusieurs reprises les attentats du 11 septembre. Il rejette les idéologies violentes de son père et, s’il n’a jamais renoncé à son nom de famille, il cherche à se démarquer de ses connotations violentes.

« Beaucoup de gens pensent que les Arabes, en particulier les Ben Laden, sont tous des terroristes », souligne-t-il, exprimant le souhait de devenir un « Messager de la paix ».

Source :www.vice.com/en

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Ahh! un Messager de Paix ? Rien que ça !qui aurait la sagesse, d’accorder la Bénédiction à un renard ou à un loup d’approcher les agneaux? Même autour d’une bergerie . Comme offrir à un pédophile de diriger un choeur des enfants même avec un chapet à la main dans une Monastère . car la science dit qu’une fleur de laurier , ne peut se transformer en fleur de Rosier belle soit elle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.