En France, un verdict tant attendu. Le parquet avait réclamé 4 ans de prison, dont 2 avec sursis, contre les trois prévenus dans l’affaire des « écoutes », dont Nicolas Sarkozy.

L’ex président français est finalement condamné à 3 ans de prison ferme, dont deux avec sursis pour « corruption » et « trafic d’influence », selon les médias français.

Sarkozy a de son côté annoncé son intention « d’interjeter appel ».

Le turbulent avocat et ancien chef de l’état français est donc « reconnu coupable » de corruption et de trafic d’influence, tout comme ses deux co-prévenus. Thierry Herzog est reconnu coupable de violation de secret professionnel et Gilbert Azibert, ex secrétaire général du ministère de la Justice, de recel de violation de secret professionnel, précise France24.

Les trois hommes écopent de la même peine : trois ans de prison, dont deux avec sursis. L’avocat Thierry Herzog est également condamné à une interdiction d’exercer de 5 ans. La peine est intégralement aménageable, l’ancien président de la République ne devrait donc pas aller en prison.

+ Un verdict historique +

A noter que Sarkozy est le deuxième ancien président condamné sous la Ve République après Jacques Chirac.

Pour rappel, le 8 décembre, le parquet national financier (PNF) a requis contre l’ex-président âgé de 66 ans à quatre ans d’emprisonnement dont deux ferme, estimant que l’image présidentielle avait été « abîmée » par cette affaire aux « effets dévastateurs ».

Selon la presse parisienne, ce verdict est « historique » car il intervient plus de neuf ans après la condamnation de Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

Par ailleurs, cette condamnation est aussi « cruciale » pour Sarkozy, qui affronte dès le 17 mars un deuxième procès, dans l’affaire « Bygmalion », portant sur les frais de sa campagne présidentielle de 2012, ajoutent les mêmes sources.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.