Le Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et le Département d’État américain organisent, du 26 au 29 janvier 2021, une réunion régionale à distance sur la coopération en matière de lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive, qui s’inscrit dans le cadre du suivi des activités du Groupe de travail Maroc-USA sur les questions sécuritaires, issu du Dialogue Stratégique.

La réunion survient dans un contexte marqué par la montée en puissance des menaces sécuritaires transfrontières posées par les groupes terroristes et les mouvements séparatistes, notamment leurs activités visant à se doter d’armes de destruction massive. Dans ce contexte, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté plusieurs régimes de sanctions dont la résolution 1540 représente le pilier, visant les acteurs non-étatiques et les groupes armés et terroristes dans le cadre de la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive.

[adrotate group="2"]

Lors de cette rencontre régionale, des tables rondes animées par des experts internationaux permettent l’identification des bonnes pratiques ainsi que le partage d’expériences en matière d’application des sanctions internationales sur des cas précis relevant du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Organisée en collaboration avec le Centre Stimson, référence internationale dans le domaine de la lutte contre la prolifération nucléaire et des armes de destruction massive, la réunion connaît également la participation de la Tunisie et de la Libye, ainsi que d’une délégation marocaine représentant le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, l’Administration de la Défense Nationale, les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, Bank Al-Maghrib, l’Unité de Traitement du Renseignement Financier (UTRF), l’Administration des Douanes, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

+ Le renforcement de ce partenariat stratégique multidimensionnel +

Cette réunion a été ouverte par M. Redouane Houssaini, Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et de M. David Greene, Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis à Rabat.

M. Houssaini a rappelé, à cette occasion, les relations séculaires d’amitié et de coopération liant le Maroc aux États-Unis, qui reposent sur un partenariat stratégique multiforme et une coordination étroite entre les deux pays dans les différentes enceintes multilatérales, notamment l’ONU, au service d’un engagement commun en faveur de la paix et de la stabilité régionales et internationales.

Le renforcement de ce partenariat stratégique multidimensionnel se confirme à tous les niveaux, conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de lui donner un contenu concret, opérationnel et tourné vers l’avenir, a-il-ajouté.

Pour sa part, le Chargé d’Affaires par intérim des États-Unis, M. David Greene, a salué les efforts du Maroc, reconnus au niveau international, pour lutter contre la prolifération nucléaire et celles des armes de destruction massive, soulignant que le Maroc a su trouver un équilibre entre les impératifs de la sécurité et de la liberté de commerce.

Le diplomate américain a affirmé que les États-Unis demeurent engagés à soutenir les efforts visant à renforcer la coopération régionale dans la lutte contre la prolifération nucléaire et des armes de destruction massive, remerciant la Libye et la Tunisie de leur participation.

La réunion de Rabat est une nouvelle démonstration du partenariat stratégique liant le Royaume du Maroc et les États-Unis, dans le cadre du Dialogue stratégique entre les deux pays, portant sur les questions politiques, économiques et sécuritaires.

Article19.ma

[adrotate banner="330"]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.