Rabat – Le magazine hebdomadaire “Challenge” a rendu hommage, dans son dernier numéro, aux “soignants morts sur le front de l’épidémie” dans un dossier spécial intitulé “gloire aux martyrs des blouses blanches”.

Dans cette nouvelle édition, le magazine n’a pas manqué de saluer, d’emblée, dans son éditorial intitulé “L’humanisme, ce véritable et unique héritage indestructible”, le dévouement et le sacrifice des personnels de la santé “qui ont donné de leur vie en essayant de sauver des personnes atteintes par le Covid-19”, soulignant que l’exemple donné par les blouses blanches est “le véritable héritage à transmettre aux nouvelles générations qui prennent et prendront la relève, à tous les niveaux, pour redonner aux relations sociales cette substance humaniste sans laquelle la vie n’aurait plus de sens”.

[adrotate group="2"]

Signé par la rédaction du magazine “Challenge” qui honore solennellement le personnel soignant et leurs familles, cet éditorial relève que “ce dévouement contraste avec la réalité internationale caractérisée par une sécheresse de l’humain, où la guerre des vaccins nous rappelle cette guerre du feu, datant de la préhistoire”. Et d’ajouter que “humanisme et solidarité internationaux sont à nouveau mis à l’épreuve d’une réalité que l’on croyait avoir changée”, laquelle réalité “justifie amplement le choix pertinent et stratégique du Royaume du Maroc dans la généralisation de la couverture socio-médicale au cours des cinq prochaines années”.

A ce titre, l’auteur estime que la réussite de ce choix fait par le Maroc est “intimement lié à l’adoption d’une nouvelle démarche inclusive de l’économie informelle” poursuivant que “l’informel-licite, constitué par des micro-activités, souvent de survie, fait partie de cette réalité complexe et spécifique de notre formation sociale, à appréhender autrement qu’à travers des chiffres”.

“La nouvelle approche intégrationniste en gestation comporte en elle-même une voie prometteuse d’une croissance endogène où l’économie est constamment une tentative de réponse au mieux-être humain, en équilibre avec l’environnement naturel”, a-t-on écrit.

S’agissant du dossier exposé en couverture du magazine, il présente, sur une dizaine de pages, un trombinoscope des ces hommes et femmes, “médecin généraliste, professeur de médecine, gynécologue ou dermatologue, emportés par le coronavirus alors qu’ils soignaient les autres”, ainsi que des témoignages de leurs confrères, toujours sur le champ de bataille face à la pandémie.

A ce sujet, le journaliste Jamal Berraoui écrit à la mémoire de ces soixante dix praticiens qui ont payé de leurs vies qu’en “leur rendant hommage, nous respectons un devoir. Celui de nous incliner devant ceux qui ont accepté le risque d’un sacrifice suprême pour les autres”.

“La nation entière leur est reconnaissante. Gloire à ces martyrs et à leur corps, soldats modèles de l’intérêt général, du véritable patriotisme. Ils ont droit à notre reconnaissance éternelle”, relève le journaliste.

Article19.ma

[adrotate banner="330"]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.