En Tamazight. Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a estimé que « parler d’un retard dans la campagne de vaccination contre Covid-19 au Maroc est erroné », indiquant que seuls 15 pays à travers le monde ont commencé à vacciner leurs populations, dont la plupart sont des producteurs de vaccins, alors que le reste des pays attendent leur tour et le Maroc sera parmi les premiers d’entr eux.

El Othmani, dont les propos ont été relayés par le site arabophone Hespress.com, a ajouté que le Maroc, qui a évité les effets catastrophiques de l’épidémie enregistrés dans de nombreux pays grâce aux mesures préventives, a préparé toutes les conditions nécessaires au lancement de la campagne de vaccination.

[adrotate group="2"]

Le chef de l’exécutif, qui était jeudi l’invité de la chaîne de la SNRT en Tamazight, a expliqué que le gouvernement avait réalisé une simulation du processus de vaccination, notant que le Maroc s’apprête à acquérir le vaccin à son prix, alors que certains pays ont proposé de le payer plus cher pour être les premiers à l’obtenir.

+ El Othmani : le Maroc profite des expériences des autres pays… +

Il a indiqué que le Maroc profite des expériences des autres pays dans le processus d’acquisition et de choix des vaccins les plus sûrs, rappelant le débat sur leur efficacité à la suite notamment de l’émergence de nouvelles souches du coronavirus.

El Othmani a, en outre, rappelé que le Maroc a entrepris des mesures importantes au niveau économique, notamment en matière de soutien aux entreprises et aux citoyens, appelant au respect de toutes les dispositions de préventions sanitaires afin de permettre la reprise de toutes les activités économiques dans les plus brefs délais.

Au sujet du Sahara marocain, il a salué la décision des Etats-Unis de reconnaître la souveraineté du royaume sur toutes ses régions du sud, indiquant que le Maroc n’attendra pas encore 40 ans pour résoudre le dossier du Sahara et qu’il est donc impératif de réaliser encore d’autres victoires à tous les niveaux.

El Othmani a, par ailleurs, exprimé son soutien à faire du jour du nouvel an Amazigh une journée fériée, relevant que le Maroc a fait de grands progrès dans l’officialisation de la culture et de la langue amazighes et que la pandémie de Covid-19 a retardé certains projets de lois.

Article19.ma

[adrotate banner="330"]

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne m’adresse pas spécialement au PJD (leader gov.ma), mais à tous les partis de notre pays. L’Algérie et la France sont en train de régler le problème de leur ‘’Mémoire’’ concernant la colonisation de l’Algérie. Cette Mémoire n’est pas exclusivement franco-algérienne. Elle concerne, au plus haut degré, notre pays qui lui aussi a fait les frais de cette colonisation.
    Des régions entières ont été amputées de notre pays et annexées à l’ex-Algérie française. La France doit tenir compte de ce fait historique et élaborer un travail de Mémoire Commune en concertation avec tous les pays du Grand Maghreb pour rendre aux Césars ce qui leurs appartient.

    Nos partis politiques ne doivent pas être obnubilés par la Covid19, les élections multiples de 2021, les petits calculs des voix et postes électoraux et encore plus par les tempêtes de poussière soulevées dernièrement par les gesticulations de Chengriha à Tindouf.

    Notre gouvernement doit agir vite et inscrire cette question auprès des autorités françaises qui semblent être à l’aise avec un seul interlocuteur. Pas de Mémoire tronquée et pas de droits historiques exclusifs. Nos droits inaliénables sont en danger si nous ne bougeons pas.
    A bon entendeur …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.