L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) a annoncé dans un communiqué, son « entière solidarité » avec les « prisonniers d’opinion » en grève de la faim, et son soutien à leurs familles.

Le communiqué de l’AMDH fait suite à l’annonce par les familles des journalistes Soulaimane Raissouni et Omar Radi, de l’historien Maati Mounjib et des détenus du Hirak Rif.

[adrotate group="2"]

+ Appel à la libération des prisonniers d’opinion en grève de la faim +

Ces derniers ont décidé d’observer une grève de la faim de 48 heures, à partir du 20 janvier, pour protester contre ce qu’ils qualifient de « poursuite de la politique sécuritaire en matière de droit de manifestation pacifique, de liberté de la presse, d’opinion et d’expression…”.

Par ailleurs, l’AMDH a lancé un appel au gouvernement El Othmani pour la libération « des prisonniers d’opinion en grève de la faim et de tous les détenus politiques au Maroc » et au respect des droits et libertés que « le Maroc s’est engagé à respecter dans le cadre de sa ratification de la convention internationale relative aux droits civils et politiques, il y a plus de 40 ans ».

L’Association appelle également les responsables des établissements pénitentiaires à protéger et à garantir les droits des « prisonniers d’opinion » en grève de la faim et de tous les prisonniers politiques.

Article19.ma

[adrotate banner="330"]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.