La parachutiste Malika Lahmar, membre de l’équipe féminine de la première Brigade d’infanterie parachutiste des Forces armées royales, est décédée mercredi.

La jeune et brillante parachutiste marocaine s’est tuée accidentellement, lors de ses entraînements en préparation à sa participation à une compétition internationale, a rapportée site alyaoum24.com.

La défunte avait remporté de nombreux titres, dont une médaille d’or au Championnat du monde militaire 2019, qui s’est déroulé en Chine.

+ Relever le défi d’un saut à près de 4000 mètres +

Lahmar a rejoint le corps des parachutistes des Forces Armées Royales en 2009 avant d’obtenir un brevet de parachutiste, puis celui de sauteur libre et de rejoindre l’équipe nationale militaire féminine marocaine avec laquelle elle a remporté de nombreux titres.

« Originaire de Tifelt, Malika a rejoint il y a plus de 10 ans la Brigade d’infanterie parachutiste des Forces Armées Royales, juste après avoir obtenu son baccalauréat. Elle a dès le départ été encouragée par les cadres militaires tout au long de son parcours pour notamment obtenir sa certification et son parachute de saut libre, a écrit la MAP en mars 2020.

Sur un ton empreint d’humilité et de féminité, elle ne cache pas le trac qui la gagnait souvent au début de son “aventure” en tant que femme parachutiste, estimant que c’est une sensation inévitable lors de toute nouvelle expérience, surtout qu’il s’agissait de relever le défi d’un saut à près de 4000 mètres d’altitude, a ajouté la même source.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.