Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi a lancé un appel pour la nomination d’un ministre chargé exclusivement des questions de Casablanca dans le prochain gouvernement, pour coordonner les interventions de tous les départements et éviter la répétition des dégâts occasionnés par les dernières précipitations dans la capitale économique du Maroc.

« Il faut penser à nommer un ministre chargé de Casablanca dans le prochain gouvernement pour coordonner l’intervention de tous les départements et aider à résoudre les problèmes complexes de la métropole économique du Royaume », a affirmé Me Ouhabi dans une interview accordée au site électronique « Rue20.com ».

Il a assuré que le PAM prendrait lui-même l’initiative de mettre en œuvre cette proposition s’il réussirait à remporter les prochaines élections et à conduire le gouvernement.

«C’est vrai que les problèmes de Casablanca sont très complexes mais la Lydec, les élus et l’autorité locale portent la responsabilité de la situation, car ils devaient anticiper les choses après l’alerte donnée par les services de la Météorologie nationale », a-t-il dit.

Interrogé sur les derniers développements de la question du Sahara, il a insisté sur la nécessité de fructifier et de valoriser les acquis diplomatiques enregistrés par le Maroc sur ce dossier, surtout la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté pleine et entière du Royaume sur l’ensemble de son Sahara, à travers notamment l’ouverture d’un dialogue avec les autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU, surtout la Russie, et l’accélération du développement des provinces du Sud.

« La ville de Dakhla doit être dotée d’un cadre économique spécial sous forme de zone franche par exemple pour l’encouragement des investissements et en vue de permettre à cette ville d’être une plate-forme économique à l’échelle nationale et continentale », a-t-il plaidé.

+ Ce sont les Palestiniens qui tireront profit des relations entre le Maroc et Israël +

Me Ouahbi a soutenu que la décision américaine sur le Sahara est un acte juridique et constitutionnel « irréversible », car les Etats-Unis veulent en finir avec ce conflit qui a trop duré et qui empoisonne les relations entre deux grands pays, le Maroc et l’Algérie.

Le secrétaire général du PAM a réfuté tout marchandage de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara contre la normalisation des relations avec Israël.

« Ce sont les Palestiniens qui tireront profit des relations entre le Maroc et Israël, car le Royaume a des liens économiques très réduits avec les Isaréliens et le Maroc constitue une force humaine et politique en Israël en raison du nombre important des juifs d’origine marocaine », a-t-il expliqué.

Le leader du PAM faisait allusion aux 800.000 juifs d’origine marocaine qui vivent en Israël.

Concernant les prochaines échéances, Me Ouahbi a répété que le PAM n’exclut aucun parti politique dans ses alliances après les prochaines élections législatives.

« Ce sont les résultats des élections qui détermineront la nature de ces alliances, loin de tout préjugé et sur la base des programmes électoraux », a-t-il souligné.

Il a également réaffirmé son opposition à la liste des jeunes « dans sa version actuelle », estimant que cette liste est devenue un « gâteau que se partagent les fils des dirigeants des partis politiques ».

« Les jeunes doivent faire leurs expériences dans les communes et être très proches des citoyens avant de prétendre siéger au parlement », a-t-il rappelé.

Me Ouahbi a par ailleurs démenti les informations faisant état de la tenue prochaine d’un « congrès extraordinaire » du PAM et la désignation d’un « nouveau » secrétaire général du parti.

« Ce sont des rumeurs véhiculées par un certain parti politique », a-t-il ajouté sans toutefois lever le voile sur l’identité ce méchant adversaire.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.