Huit routes bloquées par les importantes chutes de neige, qui se sont abattues sur la province de Taza, ont été rouvertes à la circulation, grâce à la mobilisation des équipes d’intervention.

Ces interventions ont permis la réouverture, dimanche, du tronçon reliant Kassita et Aknoul aux communes de Maghraoua, Bouiblane et Imouzzer Marmoucha relevant de la province de Boulemane sur la route nationale n°29 et la route régionale reliant les communes d’Aknool, Gzania-sud, Ajdir et Bourd à la route régionale entre Ajdir et Bni Amart (province d’Al Hoceima), indique un communiqué de la province de Taza.

Les équipes d’intervention ont rouvert également à la circulation les routes provinciales reliant Aknoul et Malal Centre, Bab El Fric, Ribat Al khair et la commune de Tainest et Thar Souk qui relève de la province de Taounate. L’intervention a concerné également la route provinciale reliant la route régionale n°507 aux communes de Bab Boudir et Bouchefaa, ainsi que la route provinciale entre la N29 et Bab Al Morouj.

Les opérations de déneigement et d’ouverture des routes sont menées par les équipes d’intervention de la Direction de l’équipement, des transports et de la logistique, de la société de développement provincial et des collectivités territoriales concernées.

Ces actions, qui sont supervisées par le Comité provincial de veille et de suivi, s’inscrivent dans le cadre de la mobilisation continue des autorités provinciales pour faire face aux effets de la vague de froid.

Le gouverneur de la province de Taza a effectué, à cet effet, des visites de terrain dans les communes Ijbarna, Aknoul et Tizi Wisly pour suivre de près le déroulement des opérations de déneigement et s’enquérir des préparatifs de certains établissements de proximité pour atténuer les effets des intempéries sur la population.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.