Les autorités allemandes ont décidé jeudi dernier de retirer les poivrons marocains de leur marché après avoir constaté une forte concentration de résidus de pesticides.

Selon Horto Info, un journal horticole espagnol cité par le site Morocco World News, la présence de pesticides dans les poivrons marocains dépasse de 1.233% la limite maximale approuvée par l’Union européenne en 2019.

La présence de cette substance dans les lots identifiés de poivrons équivaut à 0,4 mg/kg, tandis que l’UE fixe son niveau à 0,03 mg/kg.

Le pesticide en question est le méthiocarbe, un produit chimique phytosanitaire, qui est utilisé dans les produits de lutte contre les thrips sur le poivron, la tomate, le concombre et la courgette, entre autres cultures.

En 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le méthiocarbe de très dangereux pour la santé humaine et comme présentant des risques pour les oiseaux, les mammifères et les cultures.

+ En 2018, des pays européens comme l’Allemagne ont exporté plus de 81.000 tonnes de pesticides dangereux vers 85 pays +

Selon Horto Info, l’intoxication par le méthiocarbe provoque notamment diarrhée, vomissements, bronchorrhée et bronchospasme.

Une enquête de 2020 a révélé que « le Maroc serait parmi 10 principales destinations des pays européens exportant des pesticides toxiques interdits dans l’UE. »

Des pays européens comme l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, l’Espagne et la Belgique ont exporté plus de 81.000 tonnes de pesticides dangereux vers 85 pays en 2018, ajoute la même source.

Alors que ces produits toxiques sont interdits en Europe pour protéger la santé humaine et pour préserver l’environnement, ils sont exportés vers les pays plus pauvres à des fins mercantiles.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.