Les ONG ont beau « crier au loup » mais cause perdue, semble-t-il. Et pour cause, une jeune fille, 13 ans, a tenté de mettre fin à sa vie, jeudi à Fès, en se jetant de la terrasse d’un immeuble de trois étages en signe de protestation contre le verdict « clément » prononcé par le tribunal de première instance à l’encontre de son violeur.

Selon une source proche de la famille de la jeune fille, citée par Hespress.com, cette dernière a été gravement blessée après sa chute de l’immeuble où elle vit avec ses parents.

La même source a expliqué que le mis en cause, un adolescent de 17 ans, qui a été condamné à un an de prison, est accusé d’avoir introduit un morceau de carotte dans l’anus de la jeune fille après l’avoir entraînée au domicile de ses parents il y a un an.

Elle a indiqué que la victime a subi une intervention chirurgicale à la suite de cette agression et a été très affectée psychologiquement.

L’avocat de la victime, Jawad Gnaoui, a estimé que le jugement n’a pas été équitable envers sa clientèle surtout qu’il s’agit d’un « acte criminel commis sauvagement ».

Gnaoui, qui compte faire appel à ce jugement, a relevé que l’âge de l’accusé ne permet pas à ce dernier de bénéficier d’un verdict aussi clément.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.