Crise. Les journalistes du quotidien Akhbar Alyaoum envisagent de durcir leur mouvement de protestation en raison du retard de versement de leurs salaires.

Lors d’une conférence, lundi 5 Décembre, au siège du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), Abdelouhab Bariî, journaliste au dit quotidien, a indiqué que le personnel du journal ont entamé une grève de 24 heures qu’ils pourront reconduire afin de voir satisfaites « leurs revendications légitimes, dont le paiement de leurs salaires qu’ils n’ont pas perçus depuis des mois ainsi que l’amélioration de leurs conditions de travail ».

Il a également fait savoir que les journalistes d’Akhbar Alyaoum ont saisi les autorités compétentes, dont le ministère tutelle mais « sans parvenir à une solution », ajoutant que l’administration du journal leur avait promis de leur verser leurs arriérés de salaires au début de ce mois mais qu’ils n’ont finalement perçu que la moitié de leurs traitements.

Pour sa part, un porte-parole du Conseil national du SNPM a souligné que le syndicat ne ménagera aucun effort pour défendre les journalistes d’Akhbar Alyaoum.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.