Plus les jours passent, et plus le moniteur du Taekwando de Benslimane, M. El Amrani ‘saute du coq à l’âne’, lors de ses nombreuses et onteinables déclarations aux médias locaux, sur les détails du drame de Oued Cherrat. Et surtout sur « son état d’âme » mêlé aux prières de tout genre…
En principe, le moniteur qui avait accompagné les jeunes sportifs en excursion près de Oued Cherrat, dont 11 ont trouvé la mort, doit faire « amende honorable et se taire » au lieu de jouer aux stars de la télé-réalité, disent les familles des victimes.
Lui, sans retenue, par contre, chante une autre mélodie et parle de ‘sacrifice’ et de ‘martyres’.
Oh! là, on est dans des sables mouvants pire que les sables de Oued Cherrat, protestent-elles.
« Je suis fier d’avoir offert ces (11) enfants à Dieu, » dit-il sur un ton qui rappelle, en quelque sorte, l’histoire du prophète Abraham.
M. El Amrani aurait-il été investi d’une mission sacrée? Il ne le précise pas malheureusement.
En fait, la justice n’a pas dit « son dernier mot » sur la responsabilité civile et pénale de ce drame.
In fine, prions avec les malheureuses familles: que Dieu ait les 11 victimes en sainte miséricorde, Amen!
Regardez cette vidéo:

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.