Une femme a mis fin à la vie de son mari, vendredi dernier dans la commune de Cherrate, à l’aide d’un pilon lui provoquant des blessures graves qui ont entrainé sa mort à l’hôpital provincial Moulay Abdellah de Mohammédia.

Lorsque des éléments de la gendarmerie se sont rendus sur la scène du crime, ils ont découvert la victime étendue sur le sol devant son domicile, encore en vie mais inconsciente, avant de la transférer aux urgences du centre hospitalier de Bouznika puis à l’hôpital régional Moulay Abdellah de Mohammédia où elle a rendu l’âme.

Interrogée par les enquêteurs, l’épouse a d’abord prétendu que son mari avait été agressé par des inconnus sur son chemin à la maison.

Doutant de ses déclarations, les responsables de la gendarmerie à Bouznika l’ont interpellé dimanche dernier pour l’interroger avant qu’elle n’avoue les détails de son acte.

+ Le mari passait la plupart de son temps à boire… +

Elle a indiqué que son mari, avec qui elle a eu un enfant de cinq ans, passait la plupart de son temps à boire et quand il était ivre il l’agressait physiquement, rappelant qu’il a été plusieurs fois arrêté par la gendarmerie et présenté devant le parquet pour ivresse publique.

Revenant sur les faits, elle a indiqué que son mari était entré à la maison complètement ivre et a tenté de l’agresser lorsqu’elle lui a reproché son ivresse, précisant qu’elle s’est enfuie dans la cuisine et qu’en la suivant il était tombé avant qu’elle ne profite de l’occasion pour prendre un pilon et lui asséner des coups sur tout son corps et à la tête.

Puis, afin de faire croire à une agression de la victime par des inconnus dans la rue, elle a indiqué qu’elle l’a transférée à l’extérieur et a appelé la gendarmerie.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.