Avertissement. La Russie envisage d’interdire l’importation du Maroc des tomates et d’autres légumes, a indiqué mercredi le Service fédéral russe de surveillance vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor), cité par le site Morocco World News.

Dans une déclaration à l’agence de presse russe TASS, le président de Rosselkhoznadzor, Sergey Dankvert, a expliqué l’interdiction envisagée des légumes en provenance du Maroc par une soi-disant « infection par des virus ».

Selon l’institution de surveillance russe, certains légumes marocains, notamment les tomates, sont infectés par le virus de « la mosaïque du pépino » dont les symptômes d’infection comprennent de petites taches jaunes sur les cultures.

Dankvert a précisé que le Service fédéral russe de surveillance vétérinaire et phytosanitaire prévoit de tenir une vidéoconférence avec les autorités marocaines pour les avertir sur la nécessité d’éradiquer ledit virus.

« Nous avertirons nos collègues marocains que nous pouvons interdire l’importation de leurs produits s’ils n’agissent pas plus efficacement contre les virus de la tomate », a affirmé le responsable russe.

+ 211 tonnes de tomates marocaines infectées ont été bloquées au port de Saint-Pétersbourg en 2019 +

Pour rappel, 211 tonnes de tomates marocaines infectées ont été bloquées au port de Saint-Pétersbourg en Russie en 2019, avant d’être désinfectées ou renvoyées au Royaume.

Par ailleurs, médias russes ont signalé que durant l’année écoulée, 12 lots de tomates auraient été bloqués suite à la découverte de la teigne de tomate.

Selon Morocco World News, plus tôt ce mois-ci, la Russie a interdit l’importation des tomates azerbaïdjanaises pour la même raison.

« Tout pays exportant des produits vers la Russie n’est pas à l’abri de restrictions en cas de violation de la sécurité alimentaire », a averti Dankvert, affirmant, cependant, sa volonté d’aider les pays exportateurs à améliorer le contrôle de leurs produits.

Pour le Maroc, le responsable russe a proposé que les autorités agricoles marocaines identifient les zones de propagation des infections afin de l’éradiquer.

« Nous invitons les représentants (du Maroc) à travailler selon le principe de zonage, c’est-à-dire fournir des informations sur les zones qui sont exemptes du virus et celles qui ne le sont pas », a-t-il souligné.

Et d’ajouter: « Tant qu’ils ne le feront pas, et si la situation continue de se détériorer, nous serons contraints d’imposer une interdiction ».

Selon moroccoworldnews.com, si une interdiction est imposée, elle pourrait avoir un impact important sur la balance commerciale maroco-russe.

Le Maroc est le troisième exportateur de tomates vers la Russie, derrière l’Azerbaïdjan et la Turquie. Il est également un exportateur majeur de tomates à l’échelle mondiale. En 2019, le Maroc a exporté 588.000 tonnes de tomates vers d’autres pays.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.