Bien que la question des relations sexuelles en dehors de l’institution du mariage soit contraire aux valeurs morales, aux préceptes de la religion islamique et aux traditions de la société marocaine conservatrice, ces relations sont de plus en plus courantes au Maroc.

Un nombre important de Marocains, au nom de la liberté et de la libération, s’adonnent à ces relations au point que l’expression « sex friend » est devenue courante et la question de la virginité n’est plus de rigueur.

« Je lui ai fait confiance, il était mon professeur au lycée, son regard révélait quelque chose dont je ne savais pas si c’était l’admiration, l’amour ou juste un désir? J’ai pris la chose avec sérieux. Notre première rencontre, après le baccalauréat à Martil, était différente de celles en cours. Celui qui était professeur est devenu un amoureux et un admirateur. Toutes les barrières et formalités sont tombées », a confié Hajar, une étudiante universitaire, selon Hespress.com.

Les rencontres et les rendez-vous se sont multipliés au point que la relation s’est renforcée et développée au fil des rencontres et des contacts, et s’est intensifiée, a ajouté Hajar.

« Un jour, il a loué un appartement à Martil et m’a proposé d’y passer une journée ensemble.

+ Le comportement schizophrénique des jeunes hommes… +

Cependant, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu: attouchements et embrassades puis les choses sont devenues incontrôlables et j’ai perdu ma virginité », a-t-elle affirmé.

« J’ai pleuré et eu des remords. Je l’ai supplié de ne pas me laisser tomber, mais quelques mois après qu’il m’a délaissée, allant jusqu’à nier toute relation avec moi », a-t-elle poursuivi.

Sarah, une institutrice, a indiqué par ailleurs que « les relations consensuelles au Maroc sont devenues une réalité. Et puisque nous sommes dans un pays qui croit en les libertés individuelles, chacun choisit ce qui lui plait ».

« Les choses ont changé dans la société marocaine, qui est décrite par excès comme conservatrice, au point que la fille ou la jeune femme chaste qui refuse d’avoir un ami est aujourd’hui qualifiée de complexée, de réactionnaire et d’arriérée », a-t-elle poursuivi.

Toutefois, elle a relevé le comportement schizophrénique des jeunes hommes qui refusent, dans la plupart des cas, d’épouser celle avec laquelle ils ont eu des relations sexuelles.

De plus, la mentalité de l’homme arabe n’accepte pas une femme qui a perdu sa virginité ou qui a déjà eu des expériences sexuelles en oubliant tous ses slogans de liberté et de libération.

Ayoub El Bouanani, avocat à Kénitra, a rappelé que le code pénal marocain punit d’un mois à un an de prison les personnes qui ont eu des relations sexuelles hors-mariage même consensuelles.

Il a ajouté que la constitution de 2011 consacre tout le « Titre II » aux libertés et droits fondamentaux et que le Maroc accorde la suprématie aux conventions internationales sur les lois nationales, ce qui rend problématique d’un point juridique la question des relations hors-mariage entre adultes consentants.

Pour sa part, Mohsen El Yermani, chercheur doctorant, a rappelé que l’islam interdit les relations sexuelles hors-mariage afin de protéger, entre autres, la société de la propagation de l’immoralité, du relâchement des mœurs et des problèmes de procréation qui en découlent et a institué le mariage pour la satisfaction du désir sexuel en remplissant certaines conditions.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour chez nous, chez les AraboMusulman, nous vivons l’hypocrisie totale, dans le domaine sexuel et Amoureux . l’AraboMusulman, il se montre appliquer la religion ; et après il fait le contraire en cachète .(comme Madame Ma………..à Paris) .L’AraboMusulman il est jaloux inné dans le sang , lui , tout est permis mais , surtout pas la fille ou la femme
    et tant que tout le monde se cache pour fréquenter et vivre une aventure Amoureuse , les maladies sexuellement transmissibles augmentent , les enfants abandonnés augmentent , les violes et les actes d’agressions augmentent , la pédophilie se développe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.