L’effondrement d’une partie de l’hôtel Lincoln, situé au boulevard Mohammed V de Casablanca, a entraîné, vendredi matin, l’interruption de la circulation du tramway au centre ville.

Cette décision a été prise, vu qu’au niveau de la station Marché central, une partie de l’hôtel Lincoln menace de s’effondrer entraînant des chutes de pierres sur la plateforme du tramway, indique l’opérateur dans un communiqué, ajoutant que par mesure de sécurité, le trafic sur la ligne T1 est interrompu sur son tronçon central, le temps de sécuriser la zone par les autorités compétentes.

Des services partiels ont néanmoins été mis en place sur la T1 entre le Terminus Lissasfa et la station Hassan II, avec possibilité de correspondance avec la T2 au niveau des stations Abdelmoumen et Anoual (fréquence de 12 minutes), et entre le Terminus Sidi Moumen et la station Hay Mohammadi, avec possibilité de correspondance avec la T2 au niveau des stations Tachfine et Mdakra (fréquence de 6 minutes).

+ Les Casablancais s’interrogent sur le retard pris dans les travaux de rénovation +

Ces services partiels permettent aux voyageurs entre Sidi Moumen et Tachfine de rejoindre le centre-ville au niveau de la station Hassan II, poursuit la même source.

Le trafic normal sur la T1 ne pourra pas reprendre tant que RATP Dev Casablanca n’en aura pas l’autorisation, précise-t-on.

Des piliers de renforcement pour empêcher l’effondrement des vestiges de l’hôtel Lincoln se sont effondrés dans la nuit de jeudi à vendredi, sans toutefois faire de victimes.

A souligner que les Casablancais s’interrogent sur le retard pris dans les travaux de restauration que devra subir ce joyau architectural Art-déco, construit en 1914 et classé au patrimoine national en 2000.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.