Conjoncture. Très attendu, l’événement commercial annuel « Black Friday » a été toutefois très affecté cette année par les restrictions préventives imposées par la lutte contre la pandémie de Covid-19 dont l’impact négatif sur l’économie en général n’est pas négligeable.

Les clients ont été obligés d’attendre de longues heures avant de pouvoir accéder à certains magasins qui ont connu une forte affluence à l’occasion des soldes promises durant la journée du « Black Friday », particulièrement à Casablanca et à Rabat, a rapporté le site arabophone Hespress.com.

Les remises importantes proposées par les grandes enseignes n’ont pas laissé indifférents les clients à l’affût d’une telle occasion pour faire leur shopping en bravant certaines mesures importantes de précaution comme la distanciation sociale et la consigne d’éviter les endroits fermés.

A l’origine, l’expression « Black Friday » est apparue en septembre 1869 pour désigner un krach financier aux États-Unis dû aux manipulations de deux hommes d’affaires pour faire monter de manière agressive le prix de l’or.

Mais, c’est au milieu des années 1960 qu’elle est revenue en force, pour désigner, cette fois-ci, les embouteillages aussi bien sur les routes que dans les magasins le lendemain de la fête de Thanksgiving, qui tombe toujours un vendredi. Comme de très nombreux Américains disposent, encore aujourd’hui, d’un congé ce jour-là pour faire le pont, ils en profitent pour commencer leurs achats de Noël.

Les commerçants ont ainsi rapidement compris qu’en proposant des promotions à cette occasion, ils pouvaient attirer plus de clients. L’événement promotionnel a fait son entrée en Europe en 2013 puis dans le reste du monde.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.