Le département américain du Commerce a indiqué mardi qu’il envisage une nouvelle taxation des importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc à hauteur de 23,46%, a rapporté l’agence Reuters.

Cette décision fait suite à une enquête lancée en juillet dernier après une requête déposée par la société américaine d’engrais Mosaic Co, cette dernière accusant ses concurrents marocains et russes de recevoir des subventions de leurs pays.

Le département américain a ainsi fixé des droits préliminaires de 23,46% sur les importations en provenance du groupe OCP et d’autres producteurs marocains, de 20,94% sur celles du russe Phosagro, de 72,50% sur EuroChem et de 32,92% sur tous les autres producteurs russes .

+ Décision finale du département du commerce est attendue le 8 février +

Une décision finale du département du commerce est attendue le 8 février alors que le verdict définitif de la Commission du commerce international devra intervenir le 25 mars, avec la publication d’une ordonnance le 1er avril.

Les actions de Mosaic ont augmenté d’environ 10% à 22,57 $, leur plus haut niveau en plus d’un an, tandis que les actions cotées aux États-Unis et au Canada du rival Nutrien ont augmenté de plus de 3%, relève la même source.

L’année dernière, les importations d’engrais phosphatés du Maroc étaient évaluées à environ 729 millions de dollars et de la Russie à environ 299 millions de dollars.

Une offre excédentaire sur le marché du phosphate a nui aux prix de l’engrais l’année dernière et au début de cette année. Si la forte demande de l’Inde et du Brésil a contribué récemment à augmenter les prix, les gains ont été limités en raison des stocks excédentaires.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.