Par Salem AlKetbi*

L’esprit de la Marche verte habite toujours les rues et les ruelles du Royaume du Maroc, même si quarante-cinq ans se sont écoulés depuis cet événement historique. Cet épisode extraordinaire marque une étape décisive dans l’histoire du royaume frère. Il ne cesse de prodiguer à son peuple des leçons, dont certaines ont été perçues sur le vif, tandis que d’autres se sont dévoilées au fil des ans.

À l’occasion de ce cher anniversaire, sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait un discours qui réunit une foule de ces leçons, qui méritent une attention toute particulière en mémoire de la marche triomphale. Ces leçons reflètent les valeurs et les principes qui peuplent la conscience des gens, méritant une place de premier plan dans la conscience collective des jeunes générations marocaines qui n’ont pas assisté à cet unique rendez-vous.

En tant qu’observateurs et chercheurs, nous devons étudier en cette unique occasion les leçons à tirer de l’événement. Un des éléments saillants qui ressort du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI est que la Marche verte fait figure de modèle de mobilisation collective, d’engagement, de discipline et d’attachement au droit.

Ce sont là les fondements et les valeurs de toute action réussie de toute époque, a fortiori au stade actuel où toutes les sociétés sont confrontées à de grands défis de développement, de subsistance, d’économie et même de santé, d’éducation et d’environnement.

De tels défis exigent d’évoquer ces fondations et valeurs afin de faire de toute difficulté une opportunité, de valoriser l’énergie de millions de jeunes dans une action collective productive au profit de leur patrie, et de préserver son développement, son progrès et sa souveraineté nationale.

La marche triomphale restera un étendard pour le peuple marocain frère. Le peuple a répondu dans un esprit patriotique sincère à l’appel d’un leader exceptionnel, sa Majesté le Roi Hassan II, pour rédiger une épopée léguée de génération en génération, et pour écrire une page d’histoire de bonne relation et de force de liens entre le leadership et le peuple du royaume frère.

Ce que je trouve le plus important dans cette quête, c’est qu’elle a atteint ses objectifs stratégiques pertinents par un mécanisme civilisé. Ce mécanisme national reflète la volonté des sociétés et leur capacité à réaliser leurs espoirs et à préserver leur territoire comme leur souveraineté.

À travers ce mécanisme, la marocanité du Sahara a été établie et cette valeur instillée dans les cœur des marocains et proférée aux niveaux régional et international; puis, partant de cet esprit de patriotisme, une locomotive pour la construction et le développement a été lancée.

Sa Majesté le Roi a déclaré que la marche est « renouvelée et constante, » soulignant que le sage leadership marocain est sur la même voie. Il s’inspire de l’esprit de la marche triomphale pour poursuivre la construction, le progrès et la modernisation du royaume frère.

L’esprit patriotique fruit de la marche glorieuse a eu des répercussions positives sur la vision internationale de la question du Sahara marocain. Cette vision a été consolidée par des résolutions internationales qui légitiment la position marocaine envers les régions du sud.

Toute démarche ou thèse illégitime visant à altérer la réalité par des idées et des propositions « irréalistes et dépassées, » comme l’a souligné le discours de Sa Majesté, a été écartée. Le discours royal a assuré au peuple marocain frère qu’une solution politique basée sur le réalisme et le consensus est devenue « irréversible » grâce à la participation active des parties concernées.

Cette attitude correspond à la volonté du peuple marocain et de ses dirigeants avisés, qui privilégient la sécurité, la paix et la stabilité, et se consacrer à la construction et au développement sans sacrifier le territoire national ni gaspiller la volonté d’un peuple déterminé à s’accrocher à chaque centimètre de sa terre. La volonté du peuple s’incarne dans l’initiative d’autonomie.

Le projet d’autonomie proposé par notre royaume frère a reçu le soutien du Conseil de sécurité et des principales puissances internationales. L’initiative est la seule voie pour régler ce conflit par une action civilisée qui préserve la sécurité et la stabilité, ainsi que la souveraineté, la dignité et la fierté nationale marocaines.

Le discours de Sa Majesté a également mis en évidence la récolte du travail diplomatique fructueux du Maroc à travers la plateforme de l’Union africaine. « Grâce au retour du Maroc dans sa maison africaine, l’UA a réussi à se débarrasser des manœuvres qui l’ont tenu en otage pendant plusieurs années, en adoptant désormais une approche constructive, basée sur un soutien total aux efforts déployés exclusivement par les Nations unies. »

Sa Majesté a également fait référence à une réalisation politique parallèle : la voie juridique et diplomatique récemment mise en place. De nombreux pays, dont les Émirats arabes unis, ont ouvert des consulats dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, « reconnaissant ainsi, de façon claire et nette, la Marocanité du Sahara et affirmant être pleinement confiants quant à la sécurité et à la prospérité qui règnent dans nos Provinces du Sud. » On compte 163 pays qui ne reconnaissent pas l’entité fantôme de la région, soit environ 85 % des États membres de l’ONU.

Ce sont autant de réussites qualitatives que se félicite la diplomatie marocaine et les relations positives, évolutives et croissantes qui lient le royaume avec ses dirigeants éclairés et le reste du monde.

Le discours a également souligné la justesse de l’approche du royaume marocain sur sa question nationale, à travers la sagesse, la pertinence, la rationalité politique et une diplomatie calme en phase avec la légitimité internationale. Cette approche représente l’arme la plus puissante face à toutes les démarches et manœuvres désespérées et provocatrices des autres parties.

Le Royaume a confirmé au monde entier son engagement en faveur d’une solution politique sans renoncer à sa forte volonté de faire face à tout dépassement affectant l’intégrité et la stabilité de ses provinces sud.

La voie civilisée dans le traitement de la question, comme l’a clairement formulé le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fait écho à l’esprit du peuple marocain pour contribuer créativement à la marche du progrès, de la sécurité et de la paix au monde.

Une voie ouverte sur la construction et le développement, et non sur les conflits et les guerres. Une qui repose sur l’adhésion au droit international, aux principes des NU et aux dispositions de sa Charte, notamment en matière de bon voisinage et de respect de la souveraineté des autres États sans recours à des pratiques unilatérales pour imposer le fait accompli. De telles pratiques sont à la base des troubles et causent des tensions dans diverses parties du monde.

Le discours royal a également présenté un plan de développement ambitieux. Le plan vise à capitaliser sur les capacités de toutes les régions du Royaume, et à s’appuyer sur leurs ressources marines et terrestres pour débloquer le potentiel nécessaire à la construction de ponts d’avenir entre le Maroc et sa profondeur africaine, comme indiqué par Sa Majesté.

Le Roi Mohammed VI a habilement lié la réalisation de ces ambitions prometteuses de développement avec l’esprit de la Marche verte, qui peut concrétiser ces ambitions, par la détermination, l’action, l’organisation et la mobilisation de la conscience collective du peuple marocain frère.

Honorer l’esprit de la Marche Verte passe par la réalisation d’une avancée future qui mettra le Royaume du Maroc à sa digne place sur la carte du développement et du progrès au niveau régional et international.

Nous sommes convaincus que cet objectif sera atteint, que Dieu le veuille, grâce à la ferme volonté, à la confiance absolue et aux liens profonds qui unissent le peuple marocain frère et son leadership judicieux.

*Par Salem AlKetbi: Politologue émirati et ancien candidat au Conseil national fédéral

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.