Un exploit historique. Un record de six Autochtones ont été élus comme représentants au Congrès américain cette semaine. Parmi eux, trois sont des femmes, un autre exploit puisque jamais autant de femmes autochtones n’ont remporté d’élections dans l’histoire des États-Unis, selon Radio Canada (RC).

Les deux premières femmes autochtones élues au Congrès en 2018, la Laguna Pueblo Deb Haaland et la Ho-Chunk Sharice Davids, toutes deux démocrates, ont été réélues, rappelle la même source.

La Cherokee Yvette Herrell du Parti républicain devient la troisième femme autochtone élue représentante. Yvette Herrell et Deb Haaland ont toutes les deux obtenu des sièges du Nouveau-Mexique, ce qui en fait le premier État représenté par deux femmes autochtones.

+ Les Autochtones composent 2 % de la population des États-Unis +

Les représentants républicains de l’Oklahoma, Tom Cole, de la nation Chickasaw, et Markwayne Mullin, de la nation Cherokee, ont également été réélus.

Kaiali’i Kahele, un Kanaka Maoli (Autochtone d’Hawaï), fera pour sa part son entrée à la Chambre des représentants en tant que démocrate.

Il est le deuxième Kanaka Maoli élu au Congrès depuis l’entrée d’Hawaï au sein des États-Unis en 1959.

Au total, 13 candidats autochtones dans 8 États se sont présentés aux élections américaines de 2020.

Les Autochtones composent 2 % de la population des États-Unis. Pour une représentation juste, ils devraient combler 11 des 435 sièges de la Chambre des représentants.

Dans l’histoire, quatre Autochtones ont été élus au Sénat des États-Unis. Le dernier est le Cheyenne Ben Campbell qui a siégé entre 1993 et 2005, ajoute Radio Canada.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.