Triste nouvelle. L’artiste-peintre marocain, Mohamed Melihi, admis en soins intensifs dans un hôpital parisien pour une infection au Covid-19, est décédé mercredi.

Agé de 84 ans, Mohamed Melihi, l’une des figures de proue de l’art moderne marocain, se trouvait en France pour des contrôles médicaux avant de contracter le virus. Il est décédé au CHU Ambroise Paré où il était admis en réanimation.

Chef de file de la modernité marocaine et artiste cosmopolite, Melihi est né en 1936 à Assilah. Son œuvre a contribué à façonner l’esthétique des réseaux artistiques postcoloniaux et panarabes à travers ses expérimentations géométriques, la révolution culturelle opérée avec l’École de Casablanca mais aussi son travail de photographe, éditeur, designer, affichiste et muraliste.

Ses créations artistiques ont fait l’objet de nombreuses expositions dans le monde entier et plusieurs rétrospectives lui ont été consacrées.

+ Il était pédagogue chevronné +

Mohamed Melihi s’impose depuis quelques temps comme étant le principal représentant encore vivant, à l’international, de l’art contemporain marocain.

Dans un communiqué, la Fondation nationale des musées (FNM) a déploré, mercredi soir, la disparition de Melihi, « un artiste majeur et un pionnier de la modernité qui a marqué des générations”,qui était « parmi les artistes les plus actifs et engagés de sa génération ».

« Outre sa vocation d’artiste. Il est aussi pédagogue chevronné qui a enseigné à l’école des beaux-arts de Casablanca de 1964 à 1969 », rappelle la FNM, ajoutant que le défunt a aussi créé et dirigé la revue artistique et littéraire “Intégral” en 1971.

Feu Melehi avait également occupé des postes de responsabilité aussi bien au ministère de la Culture qu’à celui des Affaires étrangères. (MAP)

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.