Moroccans shout slogans during a protest calling for gender equality as they mark International women's day in Rabat on March 8, 2015. AFP PHOTO / FADEL SENNA

Constat. Le nombre des nominations aux hauts postes de responsabilités sous les gouvernements dirigés par le Parti justice et développement (PJD) depuis 2012 s’est élevé à 1160, des désignations qui ont fait l’objet de consensus entre les partis de la majorité mais qui sont fortement critiquées par l’opposition et les associations des femmes.

Selon le rapport sur les ressources humaines, joint au projet de loi de finances 2021, relayé par le site arabophone Hespress.com, la désignation des femmes à des postes de responsabilité, depuis 2012 à aujourd’hui, « reste très faible.«

+ 137 femmes sur un total de 1160 postes, soit 22,8% +

Le nombre des nominations des femmes à ces postes, qui ont fait l’objet de concertation lors des conseils de gouvernement, n’a pas dépassé les 137 sur un total de 1160 postes, soit 22,8%.

D’après les données du ministère de l’économie, des finances et de la réforme administrative, les nominations au poste de directeur sont en tête de ces nominations (71% , 824 nominations), suivie de celui de doyen de Faculté (11%, 128 nominations), puis ceux d’ingénieur général, d’administrateur général, de secrétaire général, d’inspecteur général et de président d’Université.

Le poste de « directeur », selon le rapport sur les ressources humaines, est celui qui a été le plus confié à des femmes (13,3%), suivi de celui d’inspecteur général (12,2%), puis des postes organisationnels (11,6%).

+ L’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a enregistré le plus grand nombre de nomination de femmes depuis 2012 +

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est le département gouvernemental qui a enregistré le plus grand nombre de nomination depuis 2012 (30%), suivi par le ministère de l’aménagement territoire, de l’habitat et de la politique de la ville (10%), le ministère de l’agriculture, de la pêche, du développement rural, des eaux et forêts (8%) et le ministère de l’équipement, des transports, de la logistique et de l’eau (7%).

Le ministère de l’intérieur est en tête des départements qui comptent le moins de nominations de femmes avec 4 postes seulement, alors que celui de l’aménagement du territoire de l’habitat et de la politique de la ville compte le plus grand nombre de nominations féminines avec 35 postes, soit 30% des nominations dans ce département et le taux de féminisation le plus élevé enregistré depuis 2012.

Le rapport sur les ressources humaines souligne que malgré le fait que le taux de féminisation des postes de responsabilités au sein des services de l’État était passé de 16% en 2012 à 21% au premier semestre 2019, ce taux reste en deçà du niveau souhaité pour l’inclusion des femmes au processus de développement économique et social du Maroc.

+ Appel Royal à une révision profonde des critères et procédures de nomination +

Dans son allocution à l’ouverture du parlement, le roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à “opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs, afin d’inciter les compétences nationales à intégrer la fonction publique et à la rendre, in fine, plus attractive”.

Selon Hespress, cet appel intervient à un moment où les partis de la majorité sont accusés de procéder à des nominations selon une logique de « distribution » des postes sur la base du « consentement mutuel » sans tenir compte de la compétence et du mérite.

Plusieurs associations de femmes au Maroc ont dénoncé, à maintes reprises, l’exclusion des femmes des nominations aux hauts postes de responsabilité, appelant à la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles contenues dans l’article 19 relatives à la réalisation de la parité entre les hommes et femmes.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.