La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’Étranger a lancé, jeudi, les versions anglaise et espagnole de la plateforme d’apprentissage en ligne de la langue arabe, destinée aux enfants de la communauté marocaine résidant à l’étranger, baptisée « e-madrassa.ma ».

Lancée en décembre 2013, cette plateforme a été conçue, dans un premier temps, pour permettre aux apprenants francophones d’acquérir des éléments de base de la langue arabe afin qu’ils puissent communiquer en cette langue à l’écrit comme à l’oral, indique samedi un communiqué de la Fondation, ajoutant que la langue d’enseignement retenue était le français et la langue enseignée l’arabe.

Les langues d’enseignement ont été progressivement diversifiées notamment par l’introduction de la langue italienne et le lancement des versions anglaise et espagnole, alors qu’un enseignement dans d’autres langues sera ultérieurement mis en place.

Le programme e-madrassa comporte deux niveaux : le premier donne lieu à un apprentissage des lettres de l’alphabet en 33 leçons, sept évaluations en plus des évaluations de passage entre modules et niveaux, tandis que le second se présente en cinq parties : Apprendre, Exercices sur apprendre, Contes, Exercices sur les contes et Je raconte avec une lettre, explique le communiqué.

Le 2ème niveau se focalise sur l’apprentissage par thème à travers des dialogues, des vidéos et des dessins animés, précise le communiqué, qui explique qu’à travers des procédés ludiques, l’enfant est amené à acquérir un vocabulaire lié à des thèmes tels que, la famille, la nationalité, l’amitié et le voyage.

« E-madrassa » se définit comme un programme complémentaire de l’enseignement présentiel qui vient faciliter le travail des enseignants, renforcer les acquis des élèves et leur offrir du soutien, ajoute la même source, précisant qu’actuellement, 69.500 élèves inscrits sont en cours d’apprentissage.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.