Akhannouch dans le viseur de Forbes? Le directeur général de la société Afriquia SMDC, Said Elbaghdadi, a démenti l’information répandue par le magazine américain Forbes faisant état du doublement de la fortune d’Aziz Akhannouch.

Elbaghdadi a indiqué au site d’info Hespress.com, qu’il était illogique que les profits de la société aient pu doubler en ce temps de crise, se disant étonné par les millions et les milliards « distribués à gauche et à droite » par « Forbes ».

Il a ajouté que depuis le début de la crise sanitaire de Covid-19 à fin juin dernier les sociétés du groupe ont enregistré une baisse de leurs bénéfices comprise entre moins 86% et moins 92%, selon les filiales.

Selon lui, le volume des transactions de la société, qui opère dans le secteur des hydrocarbures, a diminué de 50% en avril dernier, et que la tendance baissière s’est poursuivie avec plus de moins 20% jusqu’à aujourd’hui, malgré la levée du confinement.

+ Les actions d’Afriquia Gaz et de Maghreb Oxygène, cotées à la Bourse de Casablanca, sont en baisse +

Il a souligné que les autres activités du groupe ont également été affectées par la crise sanitaire, notamment les restaurants de la société Afriquia, qui ont été fermés pendant des mois et sont encore soumis à ce jour à des restrictions d’horaires et de capacité d’accueil.

Elbaghdadi a également fait savoir que les actions de Afriquia Gaz et de Maghreb Oxygène, cotées à la Bourse de Casablanca, sont en baisse depuis le début de l’année.

Pour ce qui est du groupe Aksal, il a fait savoir que ce dernier a aussi été affecté par la crise de Covid-19, comme le montre le centre commercial Morocco Mall qui, malgré sa réouverture après trois mois de fermeture et de non paiement des loyers des locaux commerciaux, souffre toujours d’une baisse significative de son chiffre d’affaires.

Le directeur général de Afriquia SMDC a souligné que « cette crise sanitaire sans précédent n’épargne personne, et nous faisons de notre mieux pour faire face à une situation aussi complexe et sensible », regrettant que le magazine Forbes, qui prétend être sérieux, soit tombé dans la propagation des fake news.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.