Deux criminels israéliens, qui s’étaient évadés d’Israël, seront extradés du Maroc vers Israël après un accord conclu entre les responsables de la police des deux pays, a rapporté le quotidien israélien « The Jerusalem Post ».

Golan Avitan et Chiko (Moshe) Beit Adah seront ramenés en Israël via l’Espagne, le Maroc et Israël n’ayant pas de relations diplomatiques.

« Ce sont deux dangereux criminels qui ont fui Israël pour échapper à la justice », a déclaré un responsable de la police israélienne au site israélien « Mako ».

« Nous avons de bonnes relations avec de nombreuses polices du monde entier, en plus de diverses agences de sécurité qui nous aident à atteindre tous les criminels israéliens en fuite – où qu’ils se trouvent. Ils pensent que nous les laisserons profiter de la vie et ne pas pouvoir les atteindre, mais ils se trompent » .

L’arrestation d’Avitan, il y a environ un an et demi, a eu lieu suite à des informations fournies par la police israélienne.

+ Avitan était l’un des Chefs de l’organisation criminelle d’Yitzhak Abergil +

Avitan était l’un des Chefs de l’organisation criminelle d’Yitzhak Abergil et était un suspect dans l’affaire dite « 512 ».

Beit Adah, qui dirige un réseau de falsification de documents, était également un suspect dans l’affaire 512 pour violence et trafic de drogues. Les responsables marocains ont récemment réussi à réunir de nouvelles preuves contre Beit Adah et les membres du réseau de falsification de documents.

Une cinquantaine de suspects appartenant à des familles du crime organisé israélien ont été arrêtés en 2015 dans le cadre de l’affaire 512, qui concernait un réseau mondial de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale dirigé par la famille Abergil alors qu’elle se trouvait au sommet de la pègre israélienne, de 2002 à 2006.

Avitan avait fourni les télécommandes pour activer les charges explosives utilisées dans une attaque contre une agence de change en 2003 à Tel Aviv. La cible de l’attaque était Zev Rozenstein, un ennemi d’Abergil. Trois personnes ont été tuées dans l’attaque et environ 20 personnes ont été blessées.

Le criminel avait initialement été inculpé de trois chefs d’accusation de meurtre, mais son avocat a réussi à les alléger, ramenant sa peine à neuf ans de prison et a réussi par la suite à le faire placer en résidence surveillée avec port d’un bracelet électronique et une caution de 11 millions de shekels israeliens (environ 30 millions de dirhams) pour garantir qu’il ne fuirait pas le pays.

Il y a environ deux ans, Avitan a affirmé qu’il avait besoin d’aller chez un dentiste et a réussi à s’échapper sur un yacht d’Ashkelon vers Chypre, puis vers l’Espagne et au Maroc. Le dépôt d’argent a ainsi été remis à l’État après que l’arrangement judiciaire d’assignation à résidence ait été violé.

Avitan a réussi à obtenir la citoyenneté marocaine et sa femme l’a rejoint plus tard et a également obtenu la citoyenneté. La police marocaine a découvert par la suite que le couple avait reçu à obtenir la citoyenneté après avoir payé des milliers d’euros au réseau israélien de falsificateurs de documents dirigé par Beit Adah.

Un responsable de la police a indiqué que le parquet exigera trois peines à perpétuité à l’encontre d’Avitan et n’acceptera plus aucun arrangement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.